Jean Giono ( - ) est un écrivain et scénariste français.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompenses : Écrivain, Scénariste
  • Date de naissance : 30 mars 1895
  • Date de décès : 9 octobre 1970
  • Les femmes ça a toujours un coin où, en appuyant, ça pleure.
    Le Chant du monde, éd. Gallimard
  • L'amour c'est toujours emporter quelqu'un sur un cheval.
    Le Chant du monde, éd. Gallimard
  • Pour bien mentir il faut beaucoup de sincérité !
    La femme du boulanger
  • Quand on cherche des excuses, on a déjà péché dans son cœur.
    La femme du boulanger
  • [...] moi je me suis suicidé en état de légitime défense.
    La femme du boulanger
  • Je ne suis plus à un âge où l'on fait sa vie, mais je suis à un âge où l'on fait volontiers une heure de vie.
    La femme du boulanger
  • Depuis que je me suis pendu, j'ai appris quelque chose : c'est qu'on pouvait avoir du plaisir même avec son malheur.
    La femme du boulanger
  • Qui n'a pas rêvé, à un moment donné, d'effacer la vie ? [...] L'embêtant c'est que la vie, il faut la vivre à la file. Ça commence et, à partir de là, ça tire du long jusqu'à la fin. On ne peut pas choisir.
    La femme du boulanger
  • L'indulgence, mon ami, est une vertu de riche.
    La femme du boulanger
  • [...] il y a dans la forêt des bruits qui ressemblent à des paroles.
    La femme du boulanger
  • Il y a des moments où un mot fait plus qu'un geste.
    La femme du boulanger
  • C'est pas les sous qui font la richesse. C'est le contentement.
    Lanceurs de graines
  • Les vieilles personnes sont souvent plus fatiguées que ce qu'elles imaginent.
    Les Âmes fortes, éd. Gallimard
  • Cette intelligence de la médiocrité marquera dans le temps notre époque moderne. On la voit s'exprimer hautement et largement dans l'architecture, abondamment dans la littérature, et complètement dans la politique.
    Les Terrasses de l'Ile d'Elbe
  • Le poète ne peut être qu'un professeur d'espérance.
  • 1
  • 2
  • 3
  • »