• Parler de ses peines, c'est déjà se consoler.
  • Les tristes ont deux raisons de l'être, ils ignorent ou ils espèrent.
  • La tristesse n'est jamais ni noble, ni belle, ni utile.
  • Quand on est seul, la rêverie devient tristesse.
    Les aventures de quatre femmes (1847)
  • Tu trouveras, dans la joie ou la peine, Ma triste main pour soutenir la tienne, Mon triste cœur pour écouter le tien.
    Poésies
  • Quand on s'abandonne, on ne souffre pas. Quand on s'abandonne même à la tristesse, on ne souffre plus.
  • Les premiers sujets de chagrin m'ont servi de cuirasse contre les autres.
    Maximes et Pensées
  • Mon miroir est mon meilleur ami, car lorsque je pleure, il ne rit jamais.
  • Il n'y a de peine irrémédiable, sauf la mort.
    La retraite sentimentale (1907)
  • Si les plaisirs sont passagers, les peines le sont aussi.
    Histoire de ma vie
  • Prenez garde à la tristesse, c'est un vice.
  • Nier l'existence des sentiments tristes parce qu'ils sont tristes, c'est nier le soleil tant qu'il n'est pas midi.
    Lettre à Louise Colet, 11 décembre 1846
  • Lorsque tu es triste, sache qu'il y a quelque chose pour toi sur terre. Aussi longtemps que tu pourras adoucir la peine de quelqu'un d'autre, la vie ne sera pas vaine.
  • J'aime la tristesse et je hais l'ennui. La tristesse,c'est l'être qui se replie à l'intérieur et constate son malheur ou son infériorité. L'ennui, c'est l'être qui voltige à l'extérieur, comme chassé de sa conscience et souffre des choses plus que de lui-même.
  • La tristesse enveloppe, l'ennui pénètre.
    Donc, éd. du Sagittaire
  • 1
  • 2
  • 3
  • »