• L'humanisme, ce n'est pas dire : « Ce que j'ai fait, aucun animal ne l'aurait fait », c'est dire : « Nous avons refusé ce que voulait en nous la bête, et nous voulons retrouver l'homme partout où nous avons trouvé ce qui l'écrase ».
    Les Voix du silence, éd. Gallimard
  • Un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même, mais place le monde avant la vie, la vie avant l'homme, le respect des autres êtres avant l'amour-propre.
  • Soit l'humanisme est à la mesure du monde, soit il ne l'est pas. Un véritable humanisme ne reconnaît pas les frontières.
    Ulysse from Bagdad, éd. Albin Michel
  • Un véritable humaniste ne reconnaît pas les frontières.
  • Quel que soit l'être de chair et de sang qui vient à la vie, s'il a figure d'homme, il porte en lui le droit humain.
  • Il est plus important que jamais de comprendre que ce n'est que lorsque tête et cœur - c'est-à-dire l'amour, le respect, la compassion - travaillent ensemble que nous pouvons atteindre notre vrai potentiel humain.
    Culturesbio, n° 120, novembre-décembre 2021