• On lit toujours contre le temps social : on lit dans le métro, on lit contre la pluie, on lit en douce au boulot, on lit au lieu de faire ses devoirs, au lieu de corriger ses copies, on lit contre... toujours. Et ce contre là, on en a toujours le temps en fait.
    Grand bien vous fasse ! France Inter, 24/01/2020
  • La lecture ne relève pas de l'organisation du temps social, elle est, comme l'amour, une manière d'être.
    Comme un roman, éd. Gallimard
  • Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de tout, y compris de soi-même.
    Comme un roman, éd. Gallimard
  • Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilatent le temps de vivre.
    Comme un roman
  • Le lecteur peut être considéré comme le personnage principal du roman, à égalité avec l'auteur, sans lui, rien ne se fait.
    La mise en mots
  • Une lecture amusante est aussi utile à la santé que l'exercice du corps.
  • Il en est des destins comme des livres sacrés : c'est la lecture qui leur donne un sens.
    Concerto à la mémoire d'un ange, éd. Albin Michel
  • Le temps de lire est toujours du temps volé. C'est sans doute la raison pour laquelle le métro se trouve être la plus grande bibliothèque du monde.
  • La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.
  • Certains lisent parce qu'ils sont trop paresseux pour réfléchir. Le chemin de l'ignorance est pavé de bonnes éditions.
  • Il ne suffit pas d'avoir mis le point final à un récit pour le faire exister. [...] Un livre ne prend corps que par la lecture. C'est le lecteur qui lui donne la vie, en composant des images qui vont créer ce monde imaginaire dans lequel évoluent les personnages.
    La fille de papier, XO Editions
  • Une lecture m'émeut plus qu'un malheur réel.
  • Il faut être seul pour lire une page que l'on aime.
  • Lire, c'est toujours interpréter.
  • De temps en temps, j'allais passer une soirée à la bibliothèque municipale pour lire. C'était pour moi prendre un billet pour le paradis.
    Les livres de ma vie