• Lire, c'est toujours interpréter.
  • De temps en temps, j'allais passer une soirée à la bibliothèque municipale pour lire. C'était pour moi prendre un billet pour le paradis.
    Les livres de ma vie
  • Souvent, j'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot dans les abîmes du passé, comme l'insecte qui flotte au gré d'un fleuve sur quelque brin d'herbe.
    Louis Lambert
  • Lire, c'est être accordé à la musique d'une phrase et parfois aussi amplifié par la résonance d'une voix unique, celle d'un auteur qui nous rejoint, au plus proche de notre vérité intime.
    Il y a des rencontres magiques, chronique sur cles.com
  • J'aime bien lire le journal des écrivains, c'est comme si on regardait par le trou de la serrure.
    Je suis la badaud de moi-même - Ed. Plon
  • Je me demande si la jeunesse moderne qu'on bouscule et qu'on décourage en lui répétant qu'il n'y aura pas de lendemain connaît encore cet acharnement à lire que nous eûmes, à aimer tomber malade pour lire.
  • Quand une lecture vous élève l'esprit, et qu'elle vous inspire des sentiments nobles et courageux, ne cherchez pas une autre règle pour juger l'ouvrage ; il est bon, et fait de main d'ouvrier.
    Les Caractères
  • Lire un roman qui vous emporte, que vous ne pouvez pas lâcher, que vous essayer de faire durer comme un plaisir toujours reconduit reste un des grands bonheurs de notre vie de chaque jour.
    Odeur du temps, éd. Héloïse d'Ormesson
  • La lecture est la volupté des temps incertains.
  • Lire au lit dans le silence, la paix, la chaleur et la lumière la mieux adaptée est un des plus grands plaisirs de la terre.
  • La lecture est un pacte de générosité entre l'auteur et le lecteur, chacun fait confiance à l'autre, chacun compte sur l'autre.
    Qu'est-ce que la littérature ?, éd. Gallimard
  • Apprendre à lire, c'est agir ; mais, réciproquement, lire, pour un enfant, c'est apprendre à agir.
    L'idiot de la famille
  • J'aime à lire comme une poule boit, en relevant fréquemment la tête, pour faire couler.
    Journal
  • Ces heures où l'on a envie de lire quelque chose d'absolument beau. Le regard fait le tour de la bibliothèque, et il n'y a rien. Puis, on se décide à prendre n'importe quel livre, et c'est plein de belles choses.
    Journal
  • C'est désespérant : tout lire, et ne rien retenir ! Car on ne retient rien. On a beau faire effort : tout échappe. Çà et là, quelques lambeaux demeurent, encore fragiles, comme ces flocons de fumée indiquant qu'un train a passé.
    Journal
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • ...
  • 16
  • »