Citations de Jacques Salomé

photo non disponible
Jacques Salomé, né le est un écrivain et psychosociologue français, auteur de nombreux livres dans lesquels il aborde les thèmes de la communication interpersonnelle et intrapersonnelle. Pour aller plus loin : Site officiel de Jacques Salomé

" J'ai envie de dire à chacun que le bonheur est à inventer avec les ressources du quotidien, avec les fleurs de l'imprévisible, avec les rires de l'inattendu et les plaisirs de l'étonnement. "

" Le bonheur est toujours à inventer avec les ressources du quotidien, avec les fleurs de l'imprévisible, avec les rires de l'inattendu et les plaisirs de l'étonnement. "

" Pour pouvoir t'aimer sans réticence, j'ai dû apprendre à m'aimer sans réserve. "

" Il est des pensées qui, comme certaines fleurs, doivent se respirer lentement, en osant prendre le temps de ralentir le temps. "

" Il suffit de changer de regard pour donner un sens nouveau aux évidences anciennes. "

" Quand l'amour et la tendresse se partagent dans l'abandon et la confiance, ils peuvent s'agrandir jusqu'aux rires du soleil. "

" L'infidélité la plus terrible, c'est de tromper le meilleur de soi en ne se respectant plus. "

" Il y a très peu de gens qui ont cette capacité de posséder un don d'amour, c'est-à-dire quelque chose de l'ordre de l'attention, de l'écoute, de l'acceptation inconditionnelle à donner à l'autre, sans contrepartie. "

" C'est dans l'ombre de soi-même que l'on fait les rencontres les plus lumineuses. "

" La tendresse c'est l'amour exempt de toute convoitise, de toute possession. C'est faire le choix de l'autre pour lui donner du bon. "

" L'amour, c'est aussi et surtout la fête des corps. "

" On court vers quelque chose, on trouve autre chose... On court vers quelqu'un, on trouve soi ! "

" Au matin d'une nuit partagée en amoureux, la couleur du jour s'appelle souvent bonheur. "

" Aimer et être aimé nous rend non seulement plus beaux, mais surtout plus bons, infiniment généreux et bienveillants avec la vie. "

" Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme-les en caresses. "

" Je me suis longtemps nourri de mots : c'est à travers eux que j'ai grandi, aimé, et que je suis devenu plus complet, plus consistant, vivifié et relié enfin à une communauté humaine qui m'acceptait. "