• La morale est une attitude que nous adoptons vis-à-vis des gens que nous n'aimons pas.
  • La morale est une sorte d'art de l'inexécution des désirs, de la possibilité d'affaiblir des pensées, de faire ce qui ne plaît pas, de ne pas faire ce qui plaît. Si le bien plaisait, si le mal déplaisait : il n'y aurait ni morale, ni bien, ni mal...
    Tel quel, éd. Gallimard
  • Ce n'est pas de vivre selon la science qui procure le bonheur ; ni même de réunir toutes les sciences à la fois, mais de posséder la seule science du bien et du mal.
  • La morale est un talent de société.
    Promenades philosophiques, éd. Mercure de France
  • Ce que la société appelle morale coûte plus de sacrifices qu'elle n'en vaut. Ses procédés manquent aussi bien de sincérité que de sagesse.
  • La moralité est ce qui vous aide à atteindre le but le plus élevé.
  • L'homme détaché écrit le testament du bonheur le jour même de sa naissance.
  • Si tout est permis, rien n'est permis.
  • Si cela ne vous semble pas correct, ne le faites pas. Cette seule leçon vous épargnera beaucoup de chagrin.
  • La morale, ça ne sort personne de la fosse commune.
    La réclusion solitaire
  • Ces gens ne savent pas ce qu'est la morale. Ils ne s'efforcent pas de mettre fin à un mal parce que c'est un mal, ou parce que c'est illégal, ou parce que c'est immoral ; ils n'y mettent fin que si cela constitue une menace pour leur existence.
    Extrait d'un discours prononcé à Cleveland, 3 avril 1964
  • Personne n'est à l'abri d'une sorte d'obésité morale. J'ai souvent besoin de me faire transpirer l'âme.
    Pointes, piques et répliques, éd. Le Cherche-Midi
  • Ce qui est gênant dans la morale, c'est que c'est toujours la morale des autres.
  • On dirait que les moralistes ont envie que les gens soient malheureux, afin de donner respectivement raison à leurs sentences.
    Dictionnaire égoïste de la littérature française, éd. Grasset
  • Relève de la morale ce qui blesse la pudeur.
    Il ne suffit pas de lire, éd. Klincksieck

Thèmes connexes