• Les poètes immatures imitent ; les poètes matures volent ; les mauvais poètes défigurent ce qu'ils prennent, et les bons poètes en font quelque chose de meilleur, ou du moins quelque chose de différent.
  • La maison de la poésie n'aura jamais de portes.
  • Face à la perspective d'un effondrement écologique, plongé dans le bouillonnement numérique, happé par le tourbillon des informations, confronté à la violence, aux inégalités, nous avons besoin de la poésie, de la beauté, de la musique. Lire, écrire de la poésie, c'est déjà opposer une résistance à un monde obsédé par le rendement financier, la performance et le consumérisme. C'est prendre le temps d'écouter le fracas à l'intérieur de nous et puiser dans nos ressources créatives, spirituelles, pour faire face. Et tenter de construire un autre futur.
    Résistances poétiques (écrit avec Sébastien Hoog), La Maison de la Poésie
  • C'est l'essence même de la poésie d'associer des noms, des verbes, des épithètes apparemment incompatibles. Parfois, un miracle se produit et les mots disent, l'espace d'un éclair, la vérité du monde.
    Ada, éd. Gallimard
  • Le lecteur d'un bon poème peut dire au moment où il le lit qu'il a été blessé de manière immortelle – qu'il ne s'en remettra jamais.
  • Le langage de l'être sensible que nous sommes, c'est la poésie.
    La Grande Librairie, France 5, 17 mars 2021
  • Les poèmes ne sont pas faits pour signifier, ils sont faits pour intensifier les mots.
  • La vie humaine peut être vécue comme un poème.
    L'importance de vivre
  • La poésie commence à sourdre lorsqu'elle croise les méandres de l'existence du poète. Elle est réponse au vide, à l'immensité, à l'inquiétude intérieure qui nous habite lorsque, soudain, tout se tait et qu'il faut traduire le silence.
    Tant que les arbres s’enracineront dans la terre, éd. Points
  • Point n'est besoin d'écrire pour avoir de la poésie dans ses poches.
  • La fusion indissociable de notre humanité est la poésie qui nous émerveille lorsqu'elle nous ouvre les yeux sur ce nôtre qui est aussi celui d'autrui.
    Des rêves et des lignes, éd. L'Harmattan
  • Il faut bien comprendre qu'en ce qui concerne les atomes, le langage ne peut être employé que comme dans la poésie. Le poète, lui aussi, ne se préoccupe pas tant de décrire des faits que de créer des images et d'établir des connexions mentales…
    Conversation avec Werner Heisenberg (1920)
  • Vivre en poésie, ce n'est pas renoncer ; c'est se garder à la lisière de l'apparent et du réel, sachant qu'on ne pourra jamais réconcilier, ni circonscrire.
  • Il faut au poète une fenêtre sur l'inconnu.
    Territoire du souffle
  • Si la poésie n'a pas bouleversé notre vie, c'est qu'elle ne nous est rien.
    Terre et poésie
  • «
  • 1
  • ...
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • »