• Écrire est un acte religieux, une manière d'ordonner, corriger, réapprendre et réaimer les gens et le monde, tels qu'ils sont et pourraient être. Le texte écrit reste, voyageant de son côté dans le monde.
    Journaux, éd. Gallimard
  • Je n'ai jamais vraiment su pourquoi j'écris… Peut-être parce que le réel ne sera jamais suffisant…
    Boomerang, France Inter, 25 février 2020
  • Je n'ai jamais vraiment su pourquoi j'écris… Peut-être parce que le réel ne sera jamais suffisant…
    Boomerang, France Inter, 25 février 2020
  • Il y a un prix à payer pour la liberté. L'humiliation, la solitude, l'isolement… Mais cela vaut le coup : être humain, c'est se faire sa propre place dans ce monde. Ma liberté à moi, c'était d'écrire, toujours.
    Boomerang, France Inter, 21 octobre 2020
  • On doit chaque fois écrire comme si l'on écrivait pour la première et la dernière fois.
    Aphorismes, éd. Mille et une nuits
  • Le journaliste est stimulé par l'échéance : il écrit plus mal quand il a le temps.
    Aphorismes, éd. Mille et une nuits
  • Si je dois écrire, je doute de la clarté du soleil, dont je suis convaincu.
    Aphorismes, éd. Mille et une nuits
  • On ne peut pas vivre l'instant et l'écrire en même temps.
    La Plus Secrète Mémoire des hommes, éd. Philippe Rey/Jimsaan
  • J'écrivais… pour trouver la dernière route de l'innocence sur terre.
    La Plus Secrète Mémoire des hommes, éd. Philippe Rey/Jimsaan
  • J'écris pour me surprendre, c'est-à-dire à la fois pour me découvrir et pour m'étonner.
    Lire et écrire, éd. Grasset
  • Se corriger, en littérature, c'est presque toujours soustraire ; en morale aussi.
    Lire et écrire, éd. Grasset
  • L'écriture nous sauve du non-dit.
    La Grande Librairie, France 5, 18 sept. 2019
  • L'écriture a des lois de perspective, de lumière et d'ombre, tout comme la peinture ou la musique.
    Interview (1957)
  • Trouver la bonne forme pour votre histoire consiste simplement à réaliser la manière la plus naturelle de raconter l'histoire. Pour savoir si un écrivain a trouvé la forme naturelle de son histoire, il suffit de se poser la question suivante : après l'avoir lue, pouvez-vous l'imaginer autrement, ou bien fait-elle taire votre imagination et vous semble-t-elle absolue et définitive ?
    Interview (1957)
  • Dans mes livres, je rôde toujours autour de l'idée que chaque homme est très doué pour construire sa propre prison, le mariage étant la prison la plus commune. Le couple rongé par le sentiment confus de culpabilité est l'un de mes thèmes obsessionnels
    Le Nouvel observateur, n° 2219, 17-23 mai 2007
  • «
  • 1
  • ...
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • »

Thèmes connexes