• Plus les galets ont roulé, plus ils sont polis. Pour les cochers, c'est le contraire.
  • Politesse : forme la plus acceptable de l'hypocrisie.
    Dictionnaire du Diable
  • L'égoïsme inspire une telle horreur que nous avons inventé la politesse pour le cacher, mais il perce à travers tous les voiles et se trahit en toute rencontre.
  • La politesse est sage : la grossièreté, par conséquent, stupide. Se faire, sans nécessité et avec intention, des ennemis en commettant des impolitesses, c'est de la frénésie, tout comme de mettre le feu à sa maison.
  • La politesse consiste surtout à satisfaire la vanité du voisin.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Il est sage de verser sur les rouages de l'amitié l'huile de la politesse délicate.
  • La politesse est un oubli de soi-même qui inspire la bienveillance.
  • La politesse est le vêtement de l'esprit, elle doit servir comme les habits de tous les jours.
  • La politesse cache bien souvent les vices comme la parure masque les rides.
  • Je vous céderais volontiers ma place, mais elle est occupée.
  • La politesse est la grâce de l'esprit.
  • La politesse n'inspire pas toujours la bonté, l'équité, la complaisance, la gratitude ; elle en donne du moins les apparences, et fait paraître l'homme au dehors comme il devrait être intérieurement.
    Les Caractères
  • La politesse est une sorte d'émoussoir qui enveloppe les aspérités de notre caractère et empêche que les autres n'en soient blessés.
    Pensées
  • La politesse est l'art de s'ennuyer sans ennui ou (si vous l'aimez mieux) de supporter l'ennui sans s'ennuyer.
    Pensées
  • La politesse est à la bonté ce que les paroles sont à la pensée.
    Pensées