Citations « Politique »

" Pour changer la vie, il faudrait commencer par changer la vie politique. "

Pierre Bourdieu

" Céder une fois à la foule, c'est lui donner conscience de sa force et se condamner à lui céder toujours. "

Gustave Le Bon

" Je n'ai de sympathie pour aucun parti politique ou pour mieux dire je les exècre tous, parce qu'ils me semblent également bornés, faux, puérils, s'attaquant à l'éphémère, sans vues d'ensemble et ne s'élevant jamais au-dessus de l'utile. "

Gustave Flaubert

" La politique n'est pas seulement l'art du possible. Il est des moments où elle devient l'art de rendre possible ce qui est nécessaire. "

Jacques Chirac

" Qu'est-ce que la politique étrangère ? La coopération entre les classes supérieures des différentes nations. "

August Strindberg

" Tous ces prétendus hommes politiques sont les pions, les cavaliers, les tours ou les fous d'une partie d'échecs qui se jouera tant qu'un hasard ne renversera pas le damier. "

Honoré de Balzac

" Toute la politique serait changée si le seul fait de promettre et de prédire était par tout le monde considéré comme insupportable et inconvenant. "

Paul Valéry

" Le discours politique vole bas, mais il n'atterrit jamais. "

André Frossard

" Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu'il lui faut oublier. "

Frédéric Dard

" En politique, rien n'arrive par hasard. Chaque fois qu'un événement survient, on peut être certain qu'il avait été prévu pour se dérouler ainsi. "

Franklin Roosevelt

" Ce qui est ennuyeux et désolant dans les polémiques politiques, c'est qu'on sait à l'avance ce que les uns et les autres, de droite ou de gauche, vont dire. Pas la plus petite surprise, jamais ! "

Bernard Pivot

Fil Twitter de Bernard Pivot

" Ministre : personne qui agit avec un grand pouvoir et une faible responsabilité. "

Ambrose Bierce

Dictionnaire du Diable

" Faire parler un homme politique sur ses projets et son programme, c'est comme demander à un garçon de restaurant si le menu est bon. "

Jean Dutourd