• En voyage, on a besoin d'un compagnon et dans la vie, de compassion.
  • La bonté, l'amour altruiste, la compassion sont autant de qualités qui ne font pas bon ménage avec la partialité. Restreindre le champ de notre altruisme ne le diminue pas seulement quantitativement mais aussi qualitativement. Ne l'appliquer qu'à certains êtres, les êtres humains en l'occurrence, revient à l'appauvrir.
  • La compassion est une ressource illimitée.
  • L'altruisme et la compassion sont intimement liés à cette compréhension de l'interdépendance qui permet de mettre à bas le mur illusoire que nous dressons entre "moi" et "autrui", entre "je" et "nous" et nous rend responsables de notre terre et de ses habitants.
    La Pensée de la semaine, newsletter de Matthieu Ricard, 25/12/2023
  • Aider l'autre, ça nous repose de soi.
    Conférence, Paris 21/10/2016
  • La compassion, c'est la conscience que vous avez un lien profond qui vous unit à toutes les créatures.
    Le pouvoir du moment présent, éd. J'ai Lu
  • Celui qui parvient à se représenter la souffrance des autres a déjà parcouru la première étape sur le difficile chemin de son devoir.
  • Il est très important de savoir écouter avec compassion. Écouter avec compassion, c'est écouter avec la volonté de soulager l'autre de sa souffrance, sans le juger ni chercher la dispute.
  • Seule votre compassion et votre bienveillance sont invincibles et sans limite.
  • Je suis perpétuellement consumé par un profond, un inextinguible amour de l'humanité, un profond désir de faire le bien, de défendre les faibles, de réaliser des choses prodigieuses.
    Un singulier regard - écrits autobiographiques
  • L'avantage d'avoir de la compassion pour nous-même plutôt que pour les autres, c'est que nous sommes certain d'en obtenir de la reconnaissance.
  • Les journalistes appellent « kilomètre sentimental » cette loi qui veut que notre intérêt pour les autres soient inversement proportionnel à la distance qui nous sépare d'eux : un mort chez nous est un drame, dix mille outre-mer une anecdote.
    La Tentation de l'innocence, éd. Grasset
  • La compassion devient une variante du mépris dès qu'elle informe à elle seule notre rapport à autrui à l'exclusion d'autres sentiments comme le respect, l'admiration ou la joie.
    La Tentation de l'innocence, éd. Grasset
  • Pourquoi attendre qu'ils soient partis ou morts pour pleurer ceux qu'on aime ?
    Mes inscriptions
  • J'ai appris qu'un homme a le droit de regarder quelqu'un de haut seulement quand il est en train de l'aider à se relever.

Thèmes connexes