Matthieu Ricard, né le 15 février 1946, est docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain, auteur et photographe. Parmi ses livres, on peut citer Plaidoyer pour le bonheur (2003), La Citadelle des Neiges (2005), L'art de la méditation (2008), Plaidoyer pour l'altruisme (2013) et Plaidoyer pour les animaux (2014) et Trois amis en quête de sagesse (2016) avec Christophe André et Alexandre Jollien. Pour aller plus loin, visitez le site de Matthieu Ricard et celui de son association Karuna-shechen.
  • L'ultime pessimisme revient à penser que la vie dans son ensemble ne vaut pas la peine d'être vécue. L'ultime optimisme, à comprendre que chaque instant qui s'écoule est un trésor, dans la joie comme dans l'adversité.
    Plaidoyer pour le bonheur, éd. Nil
  • L'empathie, la compassion et la gratitude activent des aires spécifiques du cerveau. Elles rendent heureux. Donner à l'autre, vous relier, vous sentir dans le partage sont des éléments indispensables à votre épanouissement.
  • On est dans le règne de l'inconnaissance. On a l'impression qu'avec trois clics sur Internet, on va remplacer dix ans, vingt ans de formation, de recherche et qu'on est aussi compétent que quelqu'un qui a consacré sa vie à un sujet de recherche particulier.
    Le Grand entretien, France Inter, 7 octobre 2021
  • Le monde est plein d'incertitudes, notamment la recherche scientifique change parce qu'on doit s'adapter à ce qu'on découvre. Les gens ont besoin de certitudes dans ces moments difficiles. Quand quelqu'un arrive avec un dogme qui est béton parce que ça ne repose pas sur des faits, ça a un côté rassurant pour les gens qui ne savent pas trop, qui ne sont pas forcément éduqués dans ce domaine.
    Le Grand entretien, France Inter, 7 octobre 2021
  • L'exemple de la protection de l'environnement est très révélateur d'un manque général de sens de la responsabilité. Bien que les conséquences nuisibles de la pollution, de l'extermination des espèces animales, de la destruction des forêts et des sites naturels soient incontestables et, dans la plupart des cas, incontestés, la majorité des individus ne réagit pas, tant que la situation ne lui devient pas personnellement intolérable.
    Le Moine et le Philosophe, éd. Nil
  • L'accomplissement du bien d'autrui n'implique pas le sacrifice de notre propre bonheur, bien au contraire.
  • Demeurons simplement dans la fraîcheur inaltérée de l'instant présent, dans la limpidité de la pure conscience éveillée.
  • L'amour altruiste et la compassion sont les fondements du bonheur authentique.
  • Être libre, c'est être maître de soi-même.
  • Chaque être contient en lui un trésor qui ne demande qu'à être dévoilé.
  • Nous habitons dans un monde essentiellement interdépendant où le sort de chaque être, quel qu'il soit, est intimement lié aux autres.
  • Peu importe si le chemin soit long, il ne sert à rien de se fixer une date limite, l'essentiel étant de savoir que l'on va dans la bonne direction.
  • C'est la bienveillance qui sauvera le monde.
  • La compassion est une ressource illimitée.
  • Plus on aura de considération pour autrui, mieux on comprendra qu'il faut arrêter de sacrifier la qualité de la vie au nom d'un hypothétique rendement.