Citations de Fernando Pessoa

Fernando Pessoa
Fernando Pessoa (13 juin 1888 - 30 novembre 1935) est un écrivain, critique, polémiste et poète portugais.

" Les lettres d'amour, si l'amour existe, doivent être ridicules. Mais au bout du compte ce sont les gens qui n'écrivent jamais de lettres d'amour qui sont ridicules. "

" L'inconscience est le fondement de la vie. S'il pouvait penser, le cœur s'arrêterait. "

" J'ai découvert, quand elle est venue à me manquer que l'affection m'était nécessaire et que, comme l'air, on la respire sans la sentir. "

" J'ai toujours trouvé que le plus grand mérite consistait à obtenir ce qui est hors d'atteinte, à vivre là où l'on est pas, à obtenir, enfin, quelque chose d'impossible, d'absurde, et à surmonter, comme autant d'obstacles, jusqu'à la réalité du monde. "

" Ce que nous voyons n'est pas fait de ce que nous voyons, mais de ce que nous sommes. "

" Les choses n'ont pas de signification : elles ont une existence. "

" La solitude me désespère ; la compagnie des autres me pèse. "

" De même que nous lavons notre corps, nous devrions laver notre destin, changer de vie comme nous changeons de linge. "

" La littérature toute entière est un effort pour rendre la vie bien réelle. "

" Quelles mains pourrais-je tendre, et vers quel univers ? Car l'univers n'est pas à moi : c'est moi qui suis l'univers. "

" La littérature et, au fond, toute forme d'art sont la preuve éclatante que la vie seule ne suffit pas. "

" La littérature est encore la manière la plus agréable d'ignorer la vie. "

Le livre de l'intranquillité

" La valeur des choses n'est pas dans la durée, mais dans l'intensité où elles arrivent. C'est pour cela qu'il existe des moments inoubliables, des choses inexplicables et des personnes incomparables. "

Le livre de l'intranquillité

" Être poète n'est pas une ambition que j'aie, c'est ma manière à moi d'être seul. "

Le Gardeur de troupeaux et autres poèmes, éd. Gallimard

" Agir, c'est connaître le repos. "

Le livre de l'intranquillité

" Travailler avec noblesse, espérer avec sincérité, aimer les hommes avec tendresse – voilà la vraie philosophie. "