Haruki Murakami, né le 12 janvier 1949, est un écrivain japonais. Auteur de nombreux romans, de nouvelles et d'essais. Traduit en cinquante langues, ses livres se sont vendus à des millions d'exemplaires. Crédit photo : wakarimasita
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Japonais
  • Profession, récompense : Écrivain
  • Date de naissance : 12 janvier 1949
  • Du moment que je peux aimer quelqu'un du fond du cœur, et même s'il n'existe pour moi que lui et lui seul, l'aimer m'aide à vivre. Même si je ne peux pas être avec lui.
    1Q84
  • Dans ce monde il existe une sorte de tristesse sans larmes que tu ne peux expliquer ; et même si tu le pouvais, personne ne te comprendrait. Cette tristesse, sans changer de forme, s'accumule silencieusement dans ton cœur comme la neige une nuit sans vent.
  • On a beau se poster nu devant un miroir aussi longtemps qu'on le souhaite, ce qui est à l'intérieur ne s'y reflète pas.
    Autoportrait de l'auteur en coureur de fond, éd. Belfond
  • Nous vivons dans une époque d'indifférence totale et, pourtant, nous sommes cernés par une énorme quantité d'informations, très faciles à obtenir, sur tout un chacun. Et en réalité nous ne savons presque rien sur les autres.
    L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage, éd. Belfond
  • L'étroitesse d'esprit et l'intolérance sont des parasites qui changent d'hôte et de forme, et continuent éternellement à prospérer.
    Kafka sur le rivage, éd. Belfond
  • Je ne suis pas devenu romancier parce qu'on me l'avait demandé. Un jour soudain, j'ai eu envie d'écrire un roman, simplement parce que j'en avais envie. Depuis toujours, j'agis selon mes désirs profonds.
  • Le coeur de l'homme est comme un oiseau de nuit. Il reste calmement dans l'attente de quelque chose, et, le moment venu, il s'envole droit vers sa destination.
    L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage, éd. Belfond
  • Écrire un roman, c'est comme courir un marathon en équilibre sur une corde raide tout en portant un éléphant sur le dos.
  • C'est en aimant, puis en étant aimé, qu'un homme apprend à s'aimer. Tu comprends ce que je te dis … Quand on ne peut pas aimer, on est incapable de s'aimer vraiment.
    1Q84
  • En gros, à vingt-cinq ans, le caractère de quelqu'un est déterminé, et après ça, on a beau faire des efforts, il est impossible de changer sa nature profonde.
    La Fin des Temps (1985)
  • Quand on lit la même chose que tout le monde, on ne peut que penser comme tout le monde.
    La Ballade de l'impossible, éd. Seuil/Points
  • Quelle que soit notre vérité, la tristesse d'avoir perdu quelqu'un qu'on aime est inconsolable. La vérité, la sincérité, la force, la douceur, rien ne peut calmer la douleur, et, en allant au bout de cette souffrance, on apprend quelque chose qui ne nous est d'aucune utilité pour la prochaine vague de tristesse qui nous surprendra.
    La Ballade de l'impossible, éd. Seuil/Points
  • […] à partir d'un certain âge, on doit interpréter de la musique pour soi. C'est cela la musique.
    La Ballade de l'impossible, éd. Seuil/Points
  • La vérité n'est pas forcément dans la réalité, et la réalité n'est peut-être pas la seule vérité.
    Chroniques de l'oiseau à ressort
  • Même les rencontres de hasard sont dues à des liens noués dans des vies antérieures.
  • 1
  • 2
  • 3
  • »