Jean Anouilh (23 juin 1910 - 3 octobre 1987), est un écrivain et dramaturge français. Auteur d'une oeuvre théâtrale abondante, comme sa célèbre pièce, Antigone, il reçoit le Grand prix du théâtre de l’Académie française en 1980. Il a également travaillé comme scénariste et dialoguiste sur de nombreux films et téléfilms.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompenses : Dramaturge, Écrivain
  • Date de naissance : 23 juin 1910
  • Date de décès : 3 octobre 1987
  • À force de penser, tu te trouveras devant un problème.
    Becket ou l'honneur de Dieu, éd. Livre de Poche
  • Je n'aime, au fond, que les honnêtes femmes, il n'y a qu'elles qui font l'amour.
    Le Boulanger, la Boulangère et le Petit Mitron
  • Les plaisirs ne sont jamais vains, au moins pendant la minute où on les goûte.
    Ornifle ou le Courant d'air, éd. Folio
  • Il y a des hommes pour qui le soir c'est l'heure de la chasse.
    Les pièces secrètes
  • Il ne faut pas croire exagérément au bonheur.
    Les pièces noires, Eurydice
  • Quel étrange plaisir de réaliser ses mensonges !
    Le rendez-vous de Senlis
  • C'est très joli, la vie ! mais cela a un inconvénient, c'est qu'il faut la vivre.
    Antigone, éd. La Table ronde
  • L'amour n'est pas toujours un sentiment uni.
    Fables
  • Dans la vie c'est comme au cinéma ; ce n'est jamais le scénario qu'on avait imaginé qu'on tourne.
    Les pièces secrètes
  • On épouse l'être qu'on aime, et c'est avec un autre être qu'on vit.
    Les pièces secrètes
  • La concupiscence est plus rare que ne se l'imaginent les vieilles filles.
    L'Hurluberlu ou le Réactionnaire amoureux
  • Ah ! l'incertain, le troublant premier jour. On se cherche, on se sent, on se devine, on ne se connaît pas encore et on sait pourtant déjà que cela durera toute la vie.
    Eurydice
  • Je ne connais rien de plus ennuyeux que d'être aimé. Aimer est charmant, mais Dieu que c'est rare !
    Ornifle ou le Courant d'air, éd. Folio
  • Au combat, tout le monde a peur : La seule différence est dans la direction qu'on prend pour courir.
    L'Hurluberlu ou le Réactionnaire amoureux
  • Le célibataire vit comme un roi et meurt comme un chien, alors que l'homme marié vit comme un chien et meurt comme un roi.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • ...
  • 6
  • »