• Ne vouloir faire en société qu'avec ceux qu'on approuve en tout, c'est chimérique, et c'est le fanatisme même.
  • Du fanatisme à la barbarie, il n'y a qu'un pas.
    Essai sur le mérite et la vertu
  • Le fanatisme est une peste qui reproduit de temps en temps des germes capables d'infester la terre.
    L'Encyclopédie
  • Le fanatisme politique ou religieux qui tue relève en même temps de l'aveuglement, de la haine, d'une conviction absolue, du délire, de l'état de possession.
    Fil Twitter d'Edgar Morin
  • Le fanatisme est la seule forme de volonté qui puisse être insufflée aux faibles et aux timides.
  • On ne fait rien de grand sans le fanatisme.
  • Le fanatique est un orateur, sourd comme un pot.
    Le sable et l'écume, éd. Albin-Michel
  • Il faut endormir le fanatisme afin de pouvoir le déraciner.
    Maximes et pensées
  • Ce qu'il y a de pire chez le fanatique, c'est la sincérité.
  • La seule arme contre ce monstre qu'est le fanatisme, c'est la raison. La seule manière d'empêcher les hommes d'être absurdes et méchants, c'est de les éclairer. Pour rendre le fanatisme exécrable, il ne faut que le peindre.
  • N'est-il pas honteux que les fanatiques aient du zèle et que les sages n'en aient pas.
  • Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère.
    Dictionnaire philosophique
  • La fanatisme est un monstre qui ose se dire le fils de la religion.
    Réponse à une lettre anonyme, 9 fév. 1769
  • Un fanatique, c'est quelqu'un qui ne peut pas changer d'avis et qui ne veut pas changer de sujet.
  • Le fanatisme naît là où un génie s'entoure de beaucoup d'idiots.
    Mots de tête, éd. Laetoli