Citations de Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar ( - ) est un écrivain français, naturalisée américaine, première femme élue à l'Académie française en 1980. Elle reçoit le Prix Femina en 1968 pour L’Œuvre au noir.

" Personne ne sait encore si tout ne vit que pour mourir ou ne meurt que pour renaître. "

" Peu de bipèdes depuis Adam ont mérité le nom d'homme. "

" Tout moment est dernier, parce qu'il est unique. "

" Il y a un apaisement au fond de toute grande impuissance. "

" Les villes portent les stigmates des passages du temps, occasionnellement les promesses d'époques futures. "

" Rien ne rapproche les êtres comme d'avoir peur ensemble. "

" Les conventions finissent par former les êtres. "

" Les confidences sont toujours pernicieuses quand elles n'ont pas pour but de simplifier la vie d'un autre. "

" Les rêves sont parfois les avant-coureurs du désir. "

" Les femmes pleurent les yeux ouverts mais elles jouissent les yeux fermés. "

" Le silence est fait de paroles que l'on n'a pas dites. "

" Qu'est la volupté elle même, sinon un moment d'attention passionnée du corps ? "

" On n'est pas libre tant qu'on désire, qu'on veut, qu'on craint peut-être tant qu'on vit. "

" Rien n'est plus lent que la véritable naissance d'un homme. "

" Ce qui nous rassure du sommeil, c'est qu'on en sort, et qu'on en sort inchangé, puisqu'une interdiction bizarre nous empêche de rapporter avec nous l'exact résidu de nos songes. "

" Manier les mots, les soupeser, en explorer le sens, est une manière de faire l'amour... "