• Les femmes n'aiment pas indiquer leur âge parce qu'elles sont trop modestes pour révéler qu'elles sont belles depuis longtemps.
  • Les femmes entretenues ne sont pas forcément les mieux conservées.
  • En admirateur de la femme, je souscris à tous les arguments de sa misogynie.
    Aphorismes, éd. Mille et une nuits
  • Il y a les femmes avec qui on fait l'amour, et celles avec qui l'on en parle.
    Main courante, éd. Grasset
  • J'ai parfois pensé que la nature d'une femme est comme une grande maison pleine de pièces : il y a le hall, par lequel tout le monde passe pour entrer et sortir ; le salon, où l'on reçoit les visites officielles ; la salle de séjour, où les membres de la famille vont et viennent à leur gré ; mais au-delà, bien au-delà, il y d'autres pièces, dont les poignées de portes ne sont peut-être jamais tournées ; personne n'en connaît le chemin, personne ne sait où elles mènent ; et dans la pièce la plus intime, le saint des saints, l'âme est assise seule et attend le pas de quelqu'un qui ne vient jamais.
    La Plénitude de la Vie (1893)
  • J'ai beaucoup de mal à définir ce qu'est un homme, une femme, en dehors du sexe même. Je ne vois pas de caractéristiques communes aux uns ou aux autres. Le féminin ne tient qu'à l'aspect extérieur : une tenue, une coiffure, des talons. Ce n'est qu'une question d'enveloppe. Je n'ai jamais été une adepte du féminisme et n'ai jamais ressenti le besoin de me défendre en tant que femme. Pour moi, un combat qui réduit les gens à un dénominateur commun a quelque chose de caricatural. Je me méfie des catégories. Qu'est-ce qui nous définit ? Notre sexe ? Notre métier ? Notre couleur ? Notre nationalité ? Non. C'est bien plus complexe que ça. La richesse des êtres humains tient à leur dualité, à leurs contradictions. J'aime franchir les lignes, brouiller les rangs, faire se télescoper les extrêmes.
    Entretien avec Fanny Ardant, Nedjma Van Egmond, Le Parisien Magazine, 28 juillet 2017
  • À la femme sans maternité manque plus que la moitié de la féminité.
    Les soleils des Indépendances, éd. Seuil
  • C'est cela une honnête femme : une dinde qui marche, fascinée par l'idée qu'elle se fait de son honneur.
    Kamouraska, éd. du Seuil
  • C'est cela une honnête femme : une dinde qui marche, fascinée par l'idée qu'elle se fait de son honneur.
    Kamouraska, éd. du Seuil
  • La femme est le lieu exact de notre naissance.
    Black Bazar, éd. Seuil
  • Les hommes ont besoin des femmes pour être heureux ; seuls, ils se débattent en vain avec l'impossible.
    Le Magicien, éd. L'âge d'homme
  • Ma dignité d'avocate ne saurait museler ma liberté de femme.
  • Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée.
  • J'aime toutes les femmes, c'est ma corde sensible.
    La Joie de Vivre, éd. Le Cherche Midi
  • «
  • 1
  • ...
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16