• La gloire ressemble au marché : parfois, quand vous y restez quelque temps, les prix baissent.
    Essais de morale et de politique
  • La gloire posthume est le coup de pied de la postérité.
  • La gloire est le soleil des morts.
    La Recherche de l'absolu
  • La gloire, c'est la fumée sans feu dont on parle tant.
    Journal
  • La gloire, c'est d'abord une belle plage. On se roule dans son sable fin, puis, bientôt, on sent une odeur mauvaise, celle des poissons que les femmes viennent vider sur le bord.
    Journal
  • La gloire est un effort constant.
    Journal
  • Plus l'obstacle est puissant, plus on reçoit de gloire ;
    Et les difficultés dont on est combattu
    Sont les dames d'atour qui parent la vertu.
    L'Étourdi
  • J'ai naturellement eu de l'amour pour le bien et l'honneur de ma patrie, et peu pour ce qu'on en appelle la gloire.
  • On ne va pas chercher une épaulette sur le champ de bataille quand on peut l'avoir dans une antichambre.
  • Deux manières de briller : rejeter la lumière ou la produire.
  • La gloire est une espèce de maladie que l'on prend pour avoir couché avec sa pensée.
    Mauvaises pensées et autres, éd Gallimard
  • À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
    Le Cid (1637)
  • Dès qu'on veut monnayer la gloire, on la rapproche du mépris.
    Le livre de mon bord, éd. Mercure de France
  • La gloire enveloppe le despotisme de son éclat, et le fait admirer du vulgaire.
  • L'ombre du laurier enivre, ou endort.