Ignorance

" [...] l'ignorance, quand nous l'entretenons, est têtue, tout aussi têtue que l'erreur. A force de se répéter, elles en arrivent, toutes les deux, à se prendre pour des vérités, pour des faits. "

Jean-Claude Carrière

La Paix, éd. Odile Jacob

" C'est l'ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres. "

Kofi Annan

" On ne doit jamais craindre d'avouer son ignorance : elle suscite toujours des aides inespérées. "

Philippe Bouvard

" Le premier savoir est le savoir de mon ignorance : c'est le début de l'intelligence. "

Socrate

" Être conscient de son ignorance est le premier pas vers la connaissance. "

Benjamin Disraeli

" Quand on ne connaît rien, on trouve tout admirable. "

Paul Léautaud

" Estimer correctement son degré d'ignorance est une étape saine et nécessaire. "

Hubert Reeves

" Combattre l'ignorance, c'est aussi combattre la souffrance. L'ignorance est la source des poisons et obscurcissements mentaux. En développant l'altruisme, l'amour, la tendresse et la compassion, on réduit la haine et l'orgueil. "

Dalaï Lama

" La bataille contre l'ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. "

Dalaï Lama

" Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois. "

Sacha Guitry

Toutes réflexions faites, éd. Presses Pocket

" Mieux vaut cacher son ignorance qu'en faire parade. "

Héraclite

Fragments

" Il y a deux manières d'ignorer les choses : la première, c'est de les ignorer ; la seconde, c'est de les ignorer et de croire qu'on les sait. La seconde est pire que la première. "

Victor Hugo

" Ni l'ignorance n'est défaut d'esprit, ni le savoir n'est preuve de génie. "

Vauvenargues

Réflexions et Maximes

" Le principal fléau de l'humanité n'est pas l'ignorance, mais le refus de savoir. "

Simone de Beauvoir

" Déduire le "miracle" de l'"inexplicable", ou bien confondre le provisoirement inexpliqué avec l'inexplicable par définition, revient à ériger son ignorance en critère, à évaluer le réel à l'aune du besoin qu'on a, bref, à tenir ses désirs pour des réalités. "

Raphaël Enthoven

L'Express - n°3124 mai 2011