• Le philosophe se reconnaît à ce qu'il a inséparablement le goût de l'évidence et le sens de l’ambiguïté. [...] Ce qui fait le philosophe, c'est le mouvement qui reconduit sans cesse du savoir à l'ignorance, de l'ignorance au savoir, et une sorte de repos dans ce mouvement.
    Éloge de la philosophie, éd. Gallimard
  • Le philosophe est l'homme qui s'éveille et qui parle, et l'homme contient silencieusement les paradoxes de la philosophie, parce que, pour être tout à fait homme, il faut être un peu plus et un peu moins qu'homme.
  • Nous, les philosophes, sommes des enivrés de totalité, ivres de totalité.
  • Philosopher, c'est apprendre à mourir.
    Essais
  • La philosophie, on a grand tort de la peindre inaccessible aux enfants.
    Essais
  • La fonction du philosophe consiste exclusivement dans la profanation des idées.
    La Conspiration, éd. Gallimard
  • Méditer en philosophe, c'est revenir du familier à l'étrange et dans l'étrange affronter le réel.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • La philosophie ne consiste-t-elle pas, après tout, à faire semblant d'ignorer ce que l'on sait et de savoir ce que l'on ignore ?
  • Avec les philosophes il ne faut jamais craindre de ne pas comprendre. Il faut craindre énormément de comprendre.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • Si l'on interroge les Hommes en posant bien les questions, ils découvrent d'eux-mêmes la vérité sur chaque chose.
  • Philosopher, c'est apprendre à mourir au sensible.
    Phédon
  • L'homme est la mesure de toute chose.
  • C'est la vraie marque d'un philosophe que le sentiment d'étonnement.
  • Le monde est une comédie dont les philosophes sont les spectateurs.
  • Délaisse les grandes routes, prends les sentiers.