Louis Pasteur ( - ) est un scientifique français, chimiste et physicien de formation, et un pionnier de la microbiologie.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompense : Scientifique
  • Date de naissance : 27 décembre 1822
  • Date de décès : 28 septembre 1895
  • Je crois invinciblement que la science et la paix triompheront de l'ignorance et de la guerre ; que les peuples s'entendront non pour détruire mais pour édifier, et que l'avenir appartiendra à ceux qui auront le plus fait pour l'humanité faible, ignorante et souffrante.
    Discours à la Sorbonne, 27 décembre 1892
  • Jeunes gens, confiez-vous à ces méthodes sûres, puissantes, dont nous ne connaissons encore que les premiers secrets. Et tous, quelle que soit votre carrière, ne vous laissez pas atteindre par le scepticisme dénigrant et stérile, ne vous laissez pas décourager par les tristesses de certaines heures qui passent sur une nation. Vivez dans la paix sereine des laboratoires et des bibliothèques. Dites-vous d'abord : qu'ai-je fait pour mon instruction ? Puis, à mesure que vous avancerez : qu'ai-je fait pour mon pays ? jusqu'au moment où vous aurez peut-être cet immense bonheur de penser que vous avez contribué en quelque chose au progrès et au bien de l'humanité. Mais que les efforts soient plus ou moins favorisés par la vie, il faut, quand on approche du grand but, être en droit de se dire : « J'ai fait ce que j'ai pu ».
    Discours à la Sorbonne, 27 décembre 1892
  • Quand on est arrivé à la certitude, on éprouve l'une des plus grandes joies que puisse ressentir l'âme humaine.
    Discours d'inauguration de l'Institut, 1888
  • Il ne suffit pas de connaître la vérité, il faut encore la proclamer.
  • Le hasard ne profite qu'aux esprits préparés.
  • Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours.
  • Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science y ramène.
  • La science n'a pas de patrie.
  • Ayez le culte de l'esprit critique.
    Discours inaugural de l'Institut Pasteur
  • Ce sont les Grecs qui nous ont légué le plus beau mot de notre langue : le mot « enthousiasme » - du grec « en théo », un Dieu intérieur.
  • Savoir s'étonner à propos est le premier pas fait sur la route de la découverte.
  • Ce n'est pas la profession qui honore l'homme mais c'est l'homme qui honore la profession.
  • Le hasard porte quelquefois en avant ceux que la modestie retient en arrière.
  • Le meilleur médecin est la nature : elle guérit les trois quarts des maladies et ne dit jamais de mal de ses confrères.
  • Il y a plus de philosophie dans une bouteille de vin que dans tous les livres...