Citations de Montaigne

Montaigne
Michel Eyquem, seigneur de Montaigne, ou plus simplement Montaigne ( - ) est un écrivain, philosophe, moraliste et homme politique français de la Renaissance connu pour ses Essais, tout premier ouvrage de ce genre de l'époque moderne.

" Au demeurant, ce que nous appelons ordinairement amis et amitiés, ce ne sont qu'accointances et familiarité nouées par quelque occasion ou commodité, par le moyen de laquelle nos âmes s'entretiennent. En l'amitié de quoi je parle, elles se mêlent et confondent l'une en l'autre, d'un mélange si universel, qu'elles effacent et ne retrouvent la couture qui les a jointes. Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne peut s'exprimer, qu'en répondant : Parce que c'était lui ; parce que c'était moi. "

Essais

" Notre vie n'est que mouvement. "

Vie

" Les choses ne sont pas si douloureuses ni difficiles d'elles-mêmes ; mais notre faiblesse et lâcheté les font telles. "

Essais

" Il n'est passion qui ébranle tant la sincérité des jugements comme la colère. "

Essais

" Mais tu ne meurs pas de ce que tu es malade ; tu meurs de ce que tu es vivant. "

Essais

" Nous ne sommes savants que de la science présente. "

" La philosophie, on a grand tort de la peindre inaccessible aux enfants. "

Essais

" L'homme est malmené non pas tant par les événements que, surtout, par ce qu'il pense des événements. "

" La haine, ça ne s'expire pas, ça asphyxie un peu chaque jour. "

" On ne boit pas, on donne un baiser à son verre et le vin rend une caresse. "

Vin

" Ce sont les plaisirs simples et non les vaines possessions qui mènent au bonheur. "

" Quand je danse, je danse ; quand je dors, je dors ; voire et quand je me promène solitairement en un beau verger, si mes pensées se sont entretenues des occurrences étrangères quelque partie du temps, quelque autre partie je les ramène à la promenade, au verger, à la douceur de cette solitude et à moi. "

Essais

" Je veux qu'on agisse et qu'on allonge les offices de la vie tant qu'on peut ; et que la mort me trouve plantant mes choux, mais nonchalant d'elle, et encore plus de mon jardin imparfait. "

Essais

" Dans la véritable amitié, celui qui donne est l'obligé ; tout y est abandon : deux âmes n’en font qu'une. "

" Rien de noble ne se fait sans hasard. "

Essais

" J'aime mieux forger mon âme que la meubler. "