Citations « Religion »

" Les péchés que vous faites deux à deux, vous devez les payer un à un. "

" La religion n'est plus l'opium du peuple, mais la vitamine du faible. "

Critique de la raison politique ou l'inconscient religieux

" Une société sans religion est un vaisseau sans boussole. "

" Il n'y a que la religion qui puisse faire supporter aux hommes les inégalités de rang, parce qu'elle console de tout. "

" Une religion qui offrirait des récompenses sûres dans l'autre vie verrait disparaître ses dévots à milliers. "

Pensées

" Les religions sont autant de routes distinctes convergeant vers un même point. Qu'importe que nous suivions des routes différentes, du moment que nous atteignons le même but. "

" Tout chrétien qui ne regarde pas chaque pauvre comme pouvant être Jésus-Christ doit être tenu pour un protestant. "

Mon journal

" Il n'y a rien de plus bassement pratique que la religion. "

Journal

" La religion est la poésie du cœur ; elle a des enchantements utiles à nos mœurs ; elle nous donne et le bonheur et la vertu. "

Pensées

" Si on arrive à imaginer un monde de paix, sans cultes - je ne dis pas sans religion, mais sans cette manie de se dire « Mon dieu est plus fort que le tien » - , alors ce monde est possible. "

" Toutes les religions prêtent la main au despotisme ; je n'en connais aucune toutefois qui le favorise autant que la chrétienne. "

Les chaînes de l'esclavage

" La religion est une partie du sexe de la femme. "

Idées et sensations

" L'Église est une maison à cent portes, et jamais deux hommes n'y entrent exactement du même côté. "

L'Église catholique et la conversion

" La religion est l'amour de la vie dans la conscience de son impuissance. "

" L'église, en imposant pour premier devoir à ses ministres la chasteté, caresse la vanité féminine en ce qu'elle a de plus intime. "

Souvenirs d'enfance et de jeunesse

" La religion, sans la conscience morale n'est qu'un culte superstitieux. On croit servir Dieu lorsque, par exemple, on le loue ou célèbre sa puissance, sa sagesse, sans penser à la manière d'obéir aux lois divines, sans même connaître et étudier cette sagesse et cette puissance. Pour certaines gens, les cantiques sont un opium pour la conscience et un oreiller sur lequel on peut tranquillement dormir. "

Réflexions sur l'éducation