• L'important n'est pas que mon discours soit vrai, mais qu'il soit sincère.
    Petite philosophie à l'usage des non-philosophes - Ed. Calmann-Lévy
  • Ceux qui parlent sont payés de l'applaudissement qu'on donne à ce qu'ils disent ; et ceux qui écoutent, du profit qu'ils en reçoivent.
  • On reconnaît un discours de Jaurès parce que tous les verbes sont au futur.
  • Les discours politiques sont faits pour donner aux gens l'impression qu'ils ont compris quelque chose, même si ce n'est pas le cas.
  • Les réunions c'est comme les enterrements, il y a toujours des fleurs, des discours interminables et à la fin on se dit que ça aurait pu être évité.
  • L'attention de celui qui écoute sert d'accompagnement à la musique du discours.
    Pensées
  • Pour parler en public, il n'est pas nécessaire de penser ce qu'on dit mais il faut penser à ce qu'on dit : c'est plus difficile.
    Journal
  • Je veux bien que les gens regardent leur montre quand je donne une conférence, ce que je ne supporte pas, c’est qu'ils la portent à leur oreille pour vérifier qu'elle n'est pas arrêtée.
  • Nos discours ne serviront à rien s'ils ne viennent pas du cœur.
  • Tous les discours n'avancent point les choses : il faut faire et non pas dire.
  • Le vrai miroir de nos discours est le cours de nos vies.
    Essais
  • Ce qui manque aux orateurs en profondeur, ils vous le donnent en longueur.
    Voyages, mes Pensées, Histoire véritable
  • Un bon croquis vaut mieux qu'un long discours.
  • On fait des phrases parce qu'on n'a pas d'idées.
  • Une caractéristique des termes du discours politique, c'est qu'ils sont généralement à double sens. L'un est le sens que l'on trouve au dictionnaire, et l'autre est un sens dont la fonction est de servir le pouvoir – c'est le sens doctrinal.
    Les dessous de la politique de l'Oncle Sam
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • »