• L'immortalité est une idée sans avenir.
    Carnet I, Cahier III, éd. Gallimard
  • Rien ne serait plus triste que de se savoir immortel. En imaginant demain, ce qu'apparemment aucun animal ne sait faire, nous avons donné valeur au présent. Le prix à payer est l'angoisse de l'aboutissement, la disparition finale que nous ne pouvons plus ignorer. Je ne trouve pas que ce soit un prix exorbitant.
    Petite philosophie à l'usage des non-philosophes - Ed. Calmann-Lévy
  • Le seul argument contre l'immortalité est l'ennui.
  • L'immortalité c'est de travailler à une œuvre éternelle.
  • Il n'y a qu'une immortalité qui vaudrait d'être souhaitée : c'est celle de la vie.
  • Il n'y a pas deux façons de se rendre immortel ici-bas, c'est d'oublier qu'on est mortel.
    La guerre de Troie n'aura pas lieu
  • Devenir immortel, c'est trahir, pour un humain.
    Amphitryon 38
  • L'homme peut mettre fin à sa vie. Mais il ne peut mettre fin à son immortalité.
    L'immortalité, éd. Gallimard
  • La nature mortelle cherche selon ses moyens à se perpétuer et s'immortaliser ; le seul moyen dont elle dispose pour sa fin, c'est la génération qui perpétuellement remplace l'être ancien par un nouveau. Tel est le stratagème par lequel le mortel participe à l'immortalité.
    Le Banquet
  • La mort propre est irreprésentable [...] dans l'inconscient, chacun de nous est convaincu de son immortalité.
    Considérations actuelles sur la guerre et la mort
  • Nul ne croit à la finitude de son existence.
    Considérations actuelles sur la guerre et la mort
  • L'immortalité de l'âme humaine, c'est à dire la survie éternelle après la mort, non seulement n'est en aucune manière assurée, mais encore et surtout n'apporte nullement ce qu'on a toujours voulu obtenir en en recevant la croyance. Car quelle énigme se trouvera résolue du fait de mon éternelle survie ? Cette vie éternelle n'est-elle pas aussi énigmatique que la vie présente ? La solution de l'énigme de la vie dans le temps et l'espace se trouve en dehors de l'espace et du temps.
    Tractatus logico-philosophicus, éd. Gallimard
  • Nous remettons au lendemain tout ce qui peut être remis ; nous savons peut-être profondément que nous sommes immortels et que, tôt ou tard, tout homme fera tout et saura tout.
  • L'immortalité engendre la paresse parce qu'un immortel remet toujours au lendemain ce qu'un mortel aurait fait le jour même.
  • Quand j'étais jeune, je me croyais immortel. J'ai changé d'avis.
    Papiers collés I, éd. L'Imaginaire/Gallimard