• Si tu n'arrives pas à penser, marche.
    Si tu penses trop, marche.
    Si tu penses mal, marche encore.
  • Quelle que soit la direction prise, marcher conduit à l'essentiel.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Quand le corps avance, l'esprit a tout le loisir de se pencher sur le parapet des souvenirs, de se livrer à la contemplation, de réfléchir au monde et de rêver, peut-être.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • [...] le nomadisme est la meilleure réponse à l'échappée du temps
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Grâce à la route, je me suis mis en marche, grâce à la marche, je me maintiens en mouvement et, paradoxalement, c'est quand j'avance, devant moi, que tout s'arrête : le temps et l'obscure inquiétude de ne pas le maîtriser.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Marcher, c'est faire un bout de chemin avec le temps.
    Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages, éd. des Équateurs
  • La marche est le meilleur remède pour l'homme.
  • Ce n'est pas le nom d'un sommet que nous avons gravi qui nous transforme, mais la présence et l'amour que nous avons mis dans la marche.
  • Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l'un avance, l'autre veut le dépasser. Et moi, comme un imbécile, je marche !
  • Marcher, c'est retrouver son instinct primitif, sa place et sa vraie position, son équilibre mental et physique. C'est aller avec soi, sans autre recours que ses jambes et sa tête. Sans autre moteur que celui du cœur, celui du moral.