Citations de Sylvain Tesson

Sylvain Tesson
Sylvain Tesson, né le , est un voyageur et écrivain français, membre de la Société des explorateurs français. Il reçut le prix Goncourt de la nouvelle en 2009 pour Une vie à coucher dehors puis le prix Médicis Essai en 2011 pour son journal Dans les forêts de Sibérie. Crédit photo : Yves Tennevin

" L'être humain est pathétiquement touchant. Il porte toujours sur les autres la lucidité qu'il ne possède pas à l'égard de lui-même. "

" Grâce à la route, je me suis mis en marche, grâce à la marche, je me maintiens en mouvement et, paradoxalement, c'est quand j'avance, devant moi, que tout s'arrête : le temps et l'obscure inquiétude de ne pas le maîtriser. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" [...] le nomadisme est la meilleure réponse à l'échappée du temps "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Quand le corps avance, l'esprit a tout le loisir de se pencher sur le parapet des souvenirs, de se livrer à la contemplation, de réfléchir au monde et de rêver, peut-être. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Le propre des voyants est de ne jamais se satisfaire de ce dont leurs yeux se contentent. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

Vie

" Un voyageur digne de ce nom ne peut s'intéresser à lui-même et cherche hors de soi matière à l'émerveillement. Pourquoi partir si c'est pour faire le tour de soi ? La mosaïque du monde est riche de tant de carrés, comment perdre du temps sur son misérable tas de secrets intérieurs ? "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Celui qui choisit la route comme ligne de vie doit préférer regarder la lumière par la fenêtre plutôt que l'obscurité au fond de son puits. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Plus la science progresse et plus la lisière de la connaissance s'éloigne. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Pour bien vagabonder, il faut peu de choses : un terrain propice et un état d'esprit juste, mélange d'humeur joyeuse et de détestation envers l'ordre établi. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Quelle que soit la direction prise, marcher conduit à l'essentiel. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Les bois : dernier endroit du monde où remontent à la surface de nos âmes perdues les vieilles terreurs et les nouveaux élans. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Une vie est réussie quand elle n'est faite que de verbes d'action. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

Vie

" [...] vivre ainsi, à l'écart des grandes voies, ne garantissait ni le confort, ni l'équilibre psychique mais permettait d'échapper au pire : les coups de téléphone et la queue dans les magasins, c'est-à-dire la défaite du temps et de l'espace. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Le bivouac est un luxe qui rend difficilement supportables, plus tard, les nuits dans les palaces. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard

" Être sourd d'une oreille n'est pas grave si l'on sait prévoir l'endroit où se tenir. À table, à l'orchestre, sur les péninsules, la vie est question de positionnement. "

Sur les chemins noirs, éd. Gallimard