Sylvain Tesson, né le , est un voyageur et écrivain français, membre de la Société des explorateurs français. Il reçut le prix Goncourt de la nouvelle en 2009 pour Une vie à coucher dehors, le prix Médicis Essai en 2011 pour son journal Dans les forêts de Sibérie et le prix Renaudot en 2019 pour La panthère des neiges . Crédit photo : Yves Tennevin
  • Un journal intime, c'est une entreprise de lutte contre le désordre.
    La Grande Librairie, 11 mai 2017
  • Voyager, c'est croire que la distance amènera de la profondeur.
    La Grande Librairie, 11 mai 2017
  • Le seul matériau d'inspiration pour l'écriture, une fois revenu d'un voyage, c'est le journal intime.
  • La solitude est le passager clandestin de l'âme.
  • Lire nous confirme que la solitude est un trésor.
  • Le silence, c'est le bruit que fait le temps en passant.
  • Les citations révèlent l'âme de celui qui les brandit.
  • Être sourd d'une oreille n'est pas grave si l'on sait prévoir l'endroit où se tenir. À table, à l'orchestre, sur les péninsules, la vie est question de positionnement.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Le bivouac est un luxe qui rend difficilement supportables, plus tard, les nuits dans les palaces.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • [...] vivre ainsi, à l'écart des grandes voies, ne garantissait ni le confort, ni l'équilibre psychique mais permettait d'échapper au pire : les coups de téléphone et la queue dans les magasins, c'est-à-dire la défaite du temps et de l'espace.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Une vie est réussie quand elle n'est faite que de verbes d'action.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Les bois : dernier endroit du monde où remontent à la surface de nos âmes perdues les vieilles terreurs et les nouveaux élans.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Quelle que soit la direction prise, marcher conduit à l'essentiel.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Pour bien vagabonder, il faut peu de choses : un terrain propice et un état d'esprit juste, mélange d'humeur joyeuse et de détestation envers l'ordre établi.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Plus la science progresse et plus la lisière de la connaissance s'éloigne.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard