• Ne pas aimer les autres, c'est s'aimer trop soi-même.
    Remarque sur la révolte
  • L'homme qui a suffisamment de richesse intérieure préfère rester hors de la société, pour n'avoir rien à donner et rien à supporter.
  • Il est impossible qu'un philosophe, qu'un poète ne soient pas misanthropes.
    Maximes et Pensées
  • Tout homme qui, à quarante ans, n'est pas misanthrope, n'a jamais aimé les hommes.
    Maximes et Pensées
  • La misanthropie est presque toujours une grande vanité cachée sous une peau de hérisson.
    Pensées
  • Je suis devenu solitaire, ou, comme ils disent insociable et misanthrope parce que la plus sauvage solitude me paraît préférable à la société des méchants qui ne se nourrit que de trahison et de haine.
  • Ce n'est pas que je n'aime pas les autres, c'est que je n'en ai pas besoin.
    Je suis un être exquis, le cherche midi éditeur
  • C'est l'homme que je suis qui me rend misanthrope.
  • Je prends tout doucement les hommes comme ils sont,
    j'accoutume mon âme à souffrir ce qu'ils font.
    Le Misanthrope
  • Un homme qui n'aime pas ses semblables arrive à se faire entendre, jamais à se faire écouter.
  • Ceux qui croient n'avoir plus besoin d'autrui deviennent intraitables.
    Réflexions et Maximes
  • Je n'ai aucun préjugé sur les personnes. Je déteste tout le monde de manière uniforme.
  • N'aimer que soi, cela doit être bien monotone.
    Cécile ou l'école des pères, éd. Folio
  • La misanthropie d'un caractère difficile, d'un esprit chagrin et orgueilleux, s'indigne et du bien et du mal, et s'irrite contre tout ce qui est. La misanthropie d'un honnête homme est une haine profonde de la corruption publique. Indulgente pour les hommes, elle est inexorable pour les gouvernements qui ne connaissent ni leurs devoirs ni leur force, et sont la cause de presque tous les désordres et les malheurs des familles.
    Pensées sur divers sujets (1817)
  • Le monde est une prison où il vaut mieux occuper une cellule individuelle.
    Aphorismes, éd. Mille et une nuits