Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau ( - ) est un écrivain, philosophe et musicien genevois de langue française. Il est l'un des plus illustres philosophes du siècle des Lumières. Ses travaux ont influencé grandement l'esprit révolutionnaire français. Il est particulièrement célèbre pour ses travaux sur l'homme, la société ainsi que sur l'éducation.

" C'est pour parvenir au repos que chacun travaille ; c'est encore la paresse qui rend laborieux. "

" On a longtemps cherché s'il y avait une langue naturelle et commune à tous les hommes ; sans doute, il y en a une ; et c'est celle que les enfants parlent avant de savoir parler. "

" Renoncer à sa liberté c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs. "

" S'il y avait un peuple de dieux, il se gouvernerait démocratiquement. Un gouvernement si parfait ne convient pas à des hommes. "

Du contrat social

" Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l'imagination est sans frontières. "

" Nous ne commençons à devenir hommes qu'après avoir été citoyens. "

" Il n'est qu'un bon moyen de conserver aux enfants leur innocence, c'est que tous ceux qui les entourent la respectent et l'aiment. "

" Un homme ne doit jamais rougir d'avouer qu'il a tort, car en faisant cet aveu, il prouve qu'il est plus sage aujourd'hui qu'hier. "

" L'espèce de bonheur qu'il me faut, ce n'est pas tant de faire ce que je veux que de ne pas faire ce que je ne veux pas. "

" L'amour de soi, qui ne regarde qu'à nous, est content quand nos vrais besoins sont satisfaits ; mais l'amour-propre, qui se compare, n'est jamais content et ne saurait l'être, parce que ce sentiment, en nous préférant aux autres, exige aussi que les autres nous préfèrent à eux ; ce qui est impossible. Voilà comment les passions douces et affectueuses naissent de l'amour de soi, et comment les passions haineuses et irascibles naissent de l'amour-propre. "

Emile

" L'amour veut faire tout son progrès lui-même ; il n'aime point que l'amitié lui épargne la moitié du chemin. "

Julie ou la Nouvelle Héloïse, VI, 2

" Vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne. "

Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes

" Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter. "

" La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps. "

" L'homme naît pur, c'est la société qui le corrompt. "

" Si c'est la raison qui fait l'homme, c'est le sentiment qui le conduit. "

Julie ou la Nouvelle Héloïse