• Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée.
  • Le vrai secours aux misérables, c'est l'abolition de la misère.
  • Vous voulez la misère secourue, moi, je la veux supprimée.
  • La misère d'un enfant intéresse une mère, la misère d'un jeune homme intéresse une jeune fille, la misère d'un vieillard n'intéresse personne.
  • La nature nous a fait frivoles pour nous consoler de nos misères.
  • Ce qui rend un homme malheureux, ce n'est pas de mourir, ni même de mourir de faim. Beaucoup d'hommes sont morts. Tous les hommes sont mortels. C'est de vivre dans la misère sans savoir pourquoi, de travailler comme des bêtes sans rien gagner, d'avoir le cœur usé, d'être épuisé, isolé, sans amis, dans un "laissez- faire" glacial et généralisé.
    Le peuple d'en bas (1903)
  • Dans l'indigent, on ne perçoit que l'indigence, pas l'homme.
    La tentation de l'innocence, éd. Grasset
  • Il m'arrive de croire que la misère attire la misère et que les gens heureux évitent le malheur des autres.
  • Quand on est dans le besoin, qu'on a des ennuis ou de la misère, c'est aux pauvres gens qu'il faut s'adresser. C'est eux qui vous viendront en aide, eux seuls…
    Les Raisins de la colère (1939)
  • Je suis arrivé à la conclusion que si les puissants de la terre sont capables de provoquer la misère, ils sont incapables d'en supporter la vue.
    L'Opéra de quat'sous (1928)