• La philosophie est l'art de passer du doute à la vérité douteuse.
    Mes pensées « profondes », éd. Cercle du Livre de France
  • La philosophie est l'art de s'illusionner sur la vérité.
    Mes pensées « profondes », éd. Cercle du Livre de France
  • Pour moi, la seule finalité de la philosophie est de nous apprendre à prendre la vie plus légèrement et plus gaiement que ne le fait l'homme d'affaires moyen. Car un homme d'affaires qui ne prend pas sa retraite à cinquante ans, s'il le peut, n'est à mes yeux un philosophe.
    L'importance de vivre
  • Ce que m'a appris la philosophie ? Être prêt à toute éventualité.
  • Le philosophe est un fonctionnaire de l'humanité.
  • Quiconque veut vraiment devenir philosophe devra une fois dans sa vie se replier sur soi-même et, au-dedans de soi, tenter de renverser toutes les sciences admises jusqu'ici et tenter de les reconstruire.
  • Si les philosophes, habitués à travailler à l'œil nu, rejettent l'exagération comme non sérieuse – et la plupart le font évidemment – ils ne valent nullement mieux, c'est-à-dire : ils ne sont pas moins obsolètes et ridicules que ne le seraient des virologues qui rejetteraient les microscopes, qui défendraient donc une « virologie à l'œil nu ».
    Philosophische Stenogramme (1965)
  • Si la philosophie, comme les religions, trouve sa source la plus profonde dans une réflexion sur la « finitude » humaine, sur le fait qu'à nous autres mortels, en effet, le temps est compté et que nous sommes les seuls êtres dans ce monde à en avoir pleinement conscience, alors il va de soi que la question de savoir ce que nous allons faire de cette durée limitée ne peut être éludée.
    Apprendre à vivre, éd. Plon
  • La philosophie doit pouvoir regarder passer le bonheur sans l'appeler.
  • Pour les Anciens, on est philosophe non pas en fonction de l'originalité ou de l'abondance du discours philosophique que l'on a inventé ou développé, mais en fonction de la manière dont on vit. Il s'agit, avant tout, de devenir meilleur. Et le discours n'est philosophique que s'il se transforme en mode de vie.
    Qu'est-ce que la philosophie antique ? éd. Gallimard
  • Le style de philosophie que nous poursuivons, en plus de ses autres mérites, se fait connaître par la simplicité des mœurs jointe à la pureté de la pensée. Notre philosophie recherche la dignité, non l'arrogance : si elle nous donne confiance, c'est une confiance accompagnée de raison, de beaucoup de solide prudence et d'une très grande circonspection.
    Ennéades, II, 9, 14, 38
  • La philosophie n'est rien si elle n'est pas une clé, un talisman, une formule magique qui peut permettre à l'individu de conjurer le sort.
    Apologie des sens, éd. Jean-Jacques Pauvert
  • La philosophie politique n'a jamais autant de raisons de se soupçonner de faillir à son devoir que lorsqu'il constate que ses opinions personnelles sont très populaires.
    La Constitution de la liberté, éd. Litec
  • L'homme est un animal inconsciemment philosophique, qui s'est posé les questions de la philosophie longtemps avant que la philosophie n'existe comme réflexion explicite ; et il est un animal poétique, qui a fourni dans l'imaginaire la réponse à ces questions.
  • La science devrait être objet de passion pour le philosophe. Non pas comme ensemble de certitudes mais comme puits interminable d'énigmes, mélange inextricable de lumière et d'obscurité, témoignage d'une incompréhensible rencontre entre nos imaginaires et ce qui est.