• Noël fête tellurique de la fin de la décroissance des jours et de l'annonce de leur augmentation.
  • L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver.
    François le Champi
  • Je faisais attention jadis à toutes les époques de l'année. Je saluais l'arrivée du printemps : j'aspirais après l'automne. Mais il n'y a plus ni été, ni hiver, depuis que, comblé de bonheur, l'aile de l'amour m'abrite et qu'un éternel printemps plane autour de moi.
    Épigrammes (1790)
  • Il n'y a rien de plus mélancolique que les beaux soirs d'été. Les forces de la nature éternelle nous font mieux sentir le néant de notre pauvre individualité.
    Lettre à Madame Roger de Genettes, 3 juillet 1864
  • Quelle flamme pourrait égaler le rayon de soleil d'un jour d'hiver.
  • En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles.
  • Il y a des pluies de printemps délicieuses où le ciel a l'air de pleurer de joie.
  • Le printemps devrait nous faire comprendre une bonne fois pour toutes que rien n'est jamais perdu.
    Aphorismes sous la lune, éditions des Équateurs
  • L'été qui s'enfuit est un ami qui part.
  • Le printemps est la façon de dire, nous allons faire la fête de la nature !
  • L'automne raconte à la terre les feuilles qu'elle a prêtées à l'été.
  • C'est le temps premier, le primum tempus, le printemps... Le premier temps du temps... Retour du vivant, du végétant, du naissant après la faim, après l'appauvrissement des dons de la nature, après les morts de l'hiver.
    Les Ombres errantes, éd. Grasset
  • Il n'y a rien de plus triste qu'un temps de saison en hiver.
  • L'automne est le printemps de l'hiver.