• Soyez modéré afin de goûter les joies de la vie en abondance.
  • Il y a dans la sobriété de la propreté et de l'élégance.
    Pensées
  • C'est le jeûne qui fait le saint, et la sobriété, l'homme de bon sens.
    Journal
  • Se contenter, ce n'est pas péjoratif. Revenir au bonheur de ce que l'on a, c'est un savoir-vivre.
    Promenades en mer et étonnements heureux, éd. Le Cherche-Midi
  • Bien au-delà des plaisirs superficiels toujours inassouvis, la sobriété permet de retrouver la vibration de l'enchantement, le sentiment de ces êtres premiers pour qui la création, les créatures et la terre étaient avant tout sacrées.
  • La sobriété est une option heureuse qui produit une vie allégée, tranquille et libre. Le bonheur n'est pas dans la possession, dans l'avoir, mais dans l'être.
    l'éléphant n°8, octobre 2014
  • Comment s'accomplir comme êtres humains quand nos vies sont réduites à une acquisition effrénée d'objets et de services ? Rompre avec cette idéologie est une étape indispensable pour que nous nous dirigions vers une société plus humaine. Privilégier un esprit critique et constructif, vivre sobrement, en favorisant une vraie convivialité dégagée de l'accumulation des marchandises, conditionnent notre capacité à vivre de façon véritablement désirable et responsable sur notre planète.
    Éloge du génie créateur de la société civile, éd. Babel
  • Renoncer à l'insatiabilité comme principe de vie, c'est reconnaître positivement et avec intelligence le caractère limité de la biosphère, comme demeure de l'humanité et de toutes les créatures qu'elle héberge.
    Éloge du génie créateur de la société civile, éd. Babel
  • Habituons-nous à éloigner de nous le faste, et à priser dans les choses l'utilité, non l'éclat. Mangeons pour apaiser la faim, buvons pour étancher la soif ; ne payons au plaisir charnel que le tribut nécessaire. [...] Sachons nous fortifier dans la continence, repousser le luxe, fuir l'intempérance, calmer notre colère, envisager de sang-froid la pauvreté, cultiver la frugalité (dussions-nous avoir quelque honte d'apaiser à peu de frais des appétits naturels), tenons comme à la chaîne nos fougueuses espérances et notre imagination élancée vers l'avenir, et faisons en sorte que nos richesses viennent de nous-mêmes plutôt que de la fortune.
    La Tranquillité de l'âme, éd. Mille et une nuits
  • On dispose de tout ce qu'il faut lorsque l'on organise sa vie autour de l'idée de ne rien posséder.
  • Limite tes désirs des choses de ce monde et vis content.