Louis Aragon ( - ) est un poète et un romancier français, l'un des fondateurs, avec André Breton, du mouvement surréaliste. Il obtint le prix Renaudot en 1936 pour Les Beaux Quartiers.
  • Il n'y a jamais rien de si beau qu'un sourire.
    Les Adieux
  • Heureux celui qui se jette au bout de lui-même.
    Les Adieux
  • [...] J'ai refermé sur toi mes bras, Et tant je t'aime que j'en tremble [...].
    Le Fou d'Elsa
  • Je suis plein du silence assourdissant d'aimer.
    Le Fou d'Elsa
  • L'avenir de l'homme, c'est la femme. Elle est la couleur de son âme - Elle est sa rumeur et son bruit - Et sans Elle, il n'est qu’un blasphème.
    Le Fou d'Elsa
  • Tout idée a besoin pour moi d’un contre-pied - Je ne puis supporter les vérités admises.
    Le Roman Inachevé
  • Une femme c'est une porte qui s'ouvre sur l'inconnu. Une femme cela vous envahit comme chante une source. Une femme toujours c'est comme le triomphe des pieds nus. L'éclair qu'on rejoint à la course.
    Le Roman Inachevé
  • Un beau soir l'avenir s'appelle le passé. C'est alors qu'on se tourne et qu'on voit sa jeunesse.
    Le nouveau Crève-cœur
  • Les raisons d'aimer et de vivre varient comme font les saisons.
    Les yeux d'Elsa
  • Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.
    Les yeux d'Elsa
  • Nous savons maintenant ce que c'est que la nuit. Ceux qui s'aiment d'amour n'ont qu'elle pour adresse.
    Les yeux d'Elsa
  • La poésie est le miroir brouillé de notre société. Et chaque poète souffle sur ce miroir : son haleine différemment l'embue.
    Chronique du bel canto
  • Qui a le goût de l'absolu renonce par là au bonheur.
    Aurélien
  • L'avenir à chaque instant presse le présent d'être un souvenir.
    Houra l'Oural
  • Jamais peut-être faire chanter les choses n'a été plus urgente et noble mission à l'homme.