• Pour que disparût la guerre, il faudrait que les hommes devinssent ou bien lâches ou bien sages.
  • Nous sommes, chacun de nous, responsable de chaque guerre, à cause de l'agressivité de notre propre vie, à cause de notre nationalisme, de notre égoïsme, de nos dieux, de nos préjugés, de nos idéaux, qui nous divisent.
    Se libérer du connu
  • L'humanité devra mettre un terme à la guerre ou la guerre mettra un terme à l'humanité.
  • Dans la guerre, l'avantage est toujours à celui à qui il reste le dernier écu.
  • Je vous le dis, petits bonshommes, couillons de la vie, battus, rançonnés, transpirants de toujours, je vous préviens, quand les grands de ce monde se mettent à vous aimer, c'est qu'ils vont vous tourner en saucissons de bataille...
  • La guerre et la maladie, ces deux infinis du cauchemar.
    Voyage au bout de la nuit, éd. Gallimard
  • La guerre est un art qui détruit tous les autres.
  • La réalité du champ de bataille est que l'on n'y étudie pas : simplement on fait ce que l'on peut pour appliquer ce que l'on sait.
  • La sagesse de l'expérience devrait nous persuader que la guerre est obsolète.
  • Si on part du principe que la vie vaut d'être vécue, que l'humanité a le droit de survivre, il faut trouver une alternative à la guerre.
  • Nous ne devons pas nous concentrer uniquement sur le rejet négatif de la guerre, mais surtout sur l'affirmation positive de la paix.
  • Dans la guerre il y a une chose attractive, c'est le défilé de la victoire, l'emmerdant c'est avant.
  • À la guerre, on devrait toujours tuer les gens avant de les connaître.
    Extrait du film "Un taxi pour Tobrouk"
  • [...] la guerre n'est pas la mère de toutes choses. La bataille ne produit rien, sauf de nouvelles batailles, d'où sa fécondité nulle.
    Les Cinq sens
  • La paix perpétuelle est un rêve et un rêve dangereux s'il entraîne la France à désarmer devant une Europe en armes.