• C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas.
    Considérations philosophiques sur le monde réel
  • Inventer, c'est penser à côté.
  • L'esprit qui invente est toujours mécontent de ses progrès, parce qu'il voit au-delà.
  • La presse, la machine, le chemin de fer, le télégraphe sont des prémisses dont personne n'a encore osé tirer la conclusion qui viendra dans mille ans.
  • L'invention, c'est le progrès d'une pensée qui change au fur et à mesure qu'elle prend corps. C'est un processus vital, quelque chose comme la maturation d'une idée.
  • Toutes les grandes inventions du monde sont le résultat de bricoleurs, pas de grands spécialistes.
    La Grande Librairie, France 5, 30/11/2017
  • Les rêves anciens sont souvent les parents de nos trouvailles, de nos coups d'éclat, de nos émerveillements et aussi de nos paniques contemporaines. Comme si, longtemps engourdis, nous nous étions, à force de technique, enfin réveillés d'autrefois.
    La Paix, éd. Odile Jacob
  • Toute l'invention consiste à faire quelque chose de rien.
  • La nécessité est la mère des petites inventions. Les grandes choses sont les enfants de l'extase.
    Le Prophète, éd. Pygmalion
  • Le nom du plus grand des inventeurs : accident.
  • La seule vraie désobéissance est celle qui permet d'inventer.
  • En Angleterre, c'est tout juste si un inventeur ne passe pas pour un illuminé et trop souvent l'invention est synonyme de déception et de misère. En Amérique on honore l'inventeur, on lui propose de l'aide et, là-bas, l'exercice de l'ingéniosité, l'application de la science à l'activité humaine sont le plus court chemin menant à la fortune.
    Impressions d'Amérique
  • Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver.
  • Rien ne vaut la peine d'être trouvé que ce qui n'a jamais existé encore.
    La Vision du passé, éd. Le Seuil
  • La nécessité est la mère de l'invention.