• Il va falloir choisir, dans un avenir plus ou moins proche, entre le suicide collectif ou l'utilisation intelligente des conquêtes scientifiques.
    Éditorial, dans Combat, paru le 8 août 1945
  • Nous sommes ce que nous faisons régulièrement.
  • Ce n'est pas sa beauté, sa force et son esprit que j'aime chez une personne, mais l'intelligence du lien qu'elle a su nouer avec la vie.
  • Rien n'est plus sot que de traiter avec sérieux de choses frivoles ; mais rien n'est plus spirituel que de faire servir les frivolités à des choses sérieuses.
    Éloges de la folie
  • Deux choses vous définissent. Votre patience quand vous n'avez rien, et votre attitude quand vous avez tout.
  • Conduisez-vous envers les gens comme s'ils étaient ce qu'ils devraient être, et vous les aiderez à devenir ce qu'ils sont capables d'être.
  • Les mecs qui roulent moins vite que toi, ce sont des cons, ceux qui roulent plus vite, des cinglés. Bizarre, non ?
  • On se voit d'un autre œil qu'on ne voit son prochain.
    La Besace
  • Ce que vous êtes dans la vie quotidienne est de la plus haute importance [...]. Car c'est de cela, de ce que vous êtes que vous créez le monde.
    De la connaissance de soi
  • Il n'y a pas de conduite idéale. Votre conduite est ce que vous êtes à travers les instants [...]. L'idéal est une fuite ; vous fuyez ce que vous êtes. [...] se comprendre d'instant en instant dans la vie quotidienne, c'est cela la connaissance de soi.
    De la connaissance de soi
  • Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes, que d'essayer de paraître ce que nous ne sommes pas.
    Maximes
  • Les originaux ont une assez belle vie quand ils réussissent à faire respecter leur originalité.
    La valse aux adieux, éd. Gallimard
  • Nous sommes tous prisonniers d'une conception figée de ce qui est important et de ce qui ne l'est pas, nous fixons sur l'important des regards anxieux, pendant qu'en cachette, dans notre dos, l'insignifiant mène sa guérilla qui finira par changer subrepticement le monde et va nous sauter dessus par surprise.
    Le livre du rire et de l'oubli, éd. Gallimard
  • Les hommes passent la moitié de leur temps à se forger des chaînes et l'autre moitié à les porter.
  • On devrait toujours être légèrement improbable.