• Il faut continuer de regarder le monde avec humour, avec une chanson aux lèvres. Je ne suis pas obsédé par l'approche de la mort, mais j'ai l'impression que tant que j'aurai un crayon en main, je ne mourrai pas, je serai éternel…
    Boomerang, France Inter, 24 novembre 2020
  • Une phrase n'est bien construite que si elle est écrite de telle manière que personne ne remarque qu'elle a été construite.
  • J'écris parce que j'ai dès mon enfance éprouvé le besoin de m'exprimer et que je ressens un malaise quand je ne le fais pas.
  • Je cherche un style, non seulement neutre, mais un style qui colle à la pensée de mon personnage à ce moment-là. Le style doit suivre tout le temps, changer à mesure que pense mon héros
    Entretien avec Roger Stéphane
  • Je me couche, je dors. Je rêve. Mes personnages grandissent en moi, sans mon concours. Bientôt, ils ne m'appartiennent plus, ils ont leur vie propre. Le lendemain et les jours suivants, je n'ai plus qu'à me faire leur historien.
  • L'homme est un tout, avec un corps, au milieu d'un univers dont la couleur change, dont le poids, les odeurs changent. Selon l'état de cet univers, l'homme évolue, ses réactions diffèrent, et c'est cela que j'essaie de rendre.
    Entretien avec A. Parinaud (1955)
  • Si je connaissais la fin du roman, je ne l'écrirais pas.
    Entretien (1955)
  • Comment croire ceux qui disent écrire pour eux, les mots ont toujours une destination, ils aspirent à un autre regard. Écrire pour soi, serait comme faire sa valise pour ne pas partir.
    Le mystère Henri Pick, éd. Gallimard
  • Se perdre dans l'écriture, se perdre dans la passion sont sûrement deux choses qui définissent ma vie.
  • C'est l'absence de sens de ce que l'on vit au moment où on le vit qui multiplie les possibilités d'écrire.
    Mémoire de fille, éd. Gallimard
  • On vit souvent sans trouver les mots pour comprendre ce qui arrive. L'écriture permet une résurrection, non pas dans l'ordre de la vie, mais dans celui de la vérité.
  • Écrire c'est une activité du présent d'abord, qui essaie de sauver le passé, mais pas seulement, qui est aussi tournée vers l'avenir. Écrire, c'est en somme donner de l'avenir au passé.
    Zadig, décembre 2019
  • Si je ne les écris pas, les choses ne sont pas allées jusqu'à leur terme, elles ont été seulement vécues.
    Le Jeune Homme, éd. Gallimard
  • Quand j'écris, je ne me demande pas si c'est bien, je me demande si c'est juste.
    La Grande Librairie, France 5, 4 mai 2022
  • L'écriture relève du politique même si on ne veut pas en faire.
    La Grande Librairie, France 5, 4 mai 2022

Thèmes connexes