• Écrire n'est pas décrire, peindre n'est pas dépeindre.
    Le Jour et la Nuit, cahiers Georges Braque 1917-1952, éd. Gallimard
  • J'écris pour ne pas m'ennuyer.
    Histoire de ma vie
  • Rien de ce que nous écrivons n'est inutile.
  • Pratiquement tout le monde à New York a envie d'écrire un livre - et le fait.
  • Il faut que les endroits faibles d'un livre soient mieux écrits que les autres.
  • Tout le talent d'écrire ne consiste après tout que dans le choix des mots.
  • Heureux ceux qui ne doutent pas d'eux et qui allongent au courant de leur plume tout ce qui leur sort du cerveau ; moi j'hésite, je me trompe, je me dépite, j'ai peur.
    Lettre à Louise Colet
  • Il faut une volonté surhumaine pour écrire, et je ne suis qu'un homme.
  • Si je t'écris, c'est peut-être pour ne pas rester seul avec moi, comme on allume sa lampe la nuit quand on a peur.
  • Écrire, c'est une manière de vivre.
  • La goutte d'encre que la plume tire de l'encrier, n'est-elle pas un peu, sur le blanc linceul de la page, comme une sorte de noir adieu à notre pensée morte dont elle nous sert à tracer la figure et le squelette ?
    Donc, éd. du Sagittaire
  • Il faudrait pouvoir peindre les faces de l'invisible et écrire les paroles du silence.
    Donc, éd. du Sagittaire
  • La principale différence entre écrire et faire l'amour, c'est qu'en faisant l'amour on cherche autant le plaisir de l'autre que le sien, sinon davantage, tandis qu'en écrivant on ne cherche que le sien.
    Carnets, Tous feux éteints (1965)
  • L'écriture, c'est du dessin noué autrement et le dessin, c'est un autre emploi de l'écriture.
  • Écrire est un acte d'amour. S'il ne l'est pas, il n'est qu'écriture.
  • «
  • 1
  • ...
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • ...
  • 25
  • »

Thèmes connexes