• L'écrivain ne peut se mettre aujourd'hui au service de ceux qui font l'Histoire : il est au service de ceux qui la subissent.
  • Les grands esprits et les poètes aiment dans leurs écrits beaucoup mieux et beaucoup plus fort que dans la vie.
  • Le nombre des écrivains est déjà innombrable et ira toujours croissant, parce que c'est le seul métier, avec l'art de gouverner, qu'on ose faire sans l'avoir appris.
  • En dehors de mon métier d'écrivain, je ne suis bon à rien. En conséquence, on peut dire qu'un bon à rien peut facilement devenir un écrivain.
  • L'artiste ne doit pas être le juge de ses personnages, mais seulement un témoin impartiale. [...] Mon affaire à moi est d'avoir du talent, c'est-à-dire de distinguer entre les personnages importants et ceux qui ne le sont pas, de savoir éclairer les personnages et de parler leur langue.
    Lettre à Souvorine, 30 mai 1888
  • Pour être écrivain, il faut avoir envie de s'amuser et de raconter des histoires.
    Compte Instagram de B. Werber
  • Un mot n'est pas le même dans un écrivain et dans un autre. L'un se l'arrache du ventre. L'autre le tire de la poche de son pardessus.
    Victor-Marie, comte Hugo
  • Je considère que pour moi un écrivain n'existe que si on le relit. Quand je dis que j'aime quelqu'un ou que je l'ai lu, ça veut dire que je l'ai relu. Plusieurs fois. Avoir lu un livre une seule fois ne signifie rien.
  • Le romancier est fait d’un observateur et d'un expérimentateur.
  • Je considère que l'art de l'écrivain, tel l'art du dessinateur, consiste à opérer des choix : poser un cadre juste, déterminer l'instant le plus juteux à raconter, dire beaucoup avec peu.
    Concerto à la mémoire d'un ange, éd. Albin Michel
  • Un écrivain accomplit son oeuvre dans la solitude et, s'il est suffisamment bon écrivain, il doit chaque jour faire front à l'éternité ou à l'absence d'éternité.
    Discours d'acceptation du prix Nobel, 1954
  • Si on est écrivain, si on est digne de ce nom, il faut porter, dans la mesure du possible toute la douleur du monde. Et essayer de la transformer, de les transfigurer en une sorte de lumière qui nous aide à vivre.
    La Grande Librairie, France 5, 15 avril 2020
  • Quand un écrivain s'engage dans la politique, il doit le faire en tant que citoyen, en tant qu'être humain, et non pas en tant qu'écrivain.
  • C'est à l'audace de leurs fautes de grammaire que l'on reconnaît les grands écrivains.
  • À la différence de l'historien qui voue un culte aux faits et les entoure d'un respect scrupuleux, l'écrivain n'a de plaisir (et peut-être d'utilité) qu'en les trahissant.
    Katiba - Ed. Flammarion
  • 1
  • 2
  • 3
  • »