Citations de Alphonse Daudet

Alphonse Daudet
Alphonse Daudet ( - ) est un écrivain et auteur dramatique français. Ses livres les plus connus sont Le Petit Chose (1868), les Lettres de mon moulin (1869, pour la première édition), Tartarin de Tarascon (1872), L'Arlésienne (1872).

" Autant l'optimisme béat, c'est à dire inactif, est une sottise, autant l'optimisme, compagnon de l'effort, pour sortir des difficultés, des souffrances, des lésions fonctionnelles et organiques, est légitime. "

" L'épithète doit être la maîtresse du substantif, jamais sa femme légitime. "

" Le seul menteur du Midi, s'il y en a un, c'est le soleil. Tout ce qu'il touche, il l'exagère. "

" Les hommes vieillissent, mais ne mûrissent pas. "

" Quand je ne parle pas, je ne pense pas... Nous sommes tous ainsi dans mon pays... obligés de lancer les mots devant nous, en rabatteurs, pour faire lever les idées. "

Numa Roumestan

" Le roman est l'histoire des hommes et l'histoire le roman des rois. "

" Où serait le mérite, si les héros n'avaient jamais peur ? "

" L'homme du Midi ne ment pas, il se trompe. Il ne dit pas toujours la vérité, mais il croit la dire... Son mensonge à lui, ce n'est pas du mensonge, c'est une espèce de mirage... "

Tartarin de Tarascon

" Le mariage a été pour moi un port aux eaux calmes et sûres, non pas celui où l'on s'accroche d'un anneau à la rive au risque de s'y rouiller éternellement, mais une de ces anses bleues où l'on répare les voiles et les mâts pour des excursions nouvelles aux pays inconnus. "

Femmes d'artistes

" La meilleure façon d'imposer une idée aux autres, c'est de leur faire croire qu'elle vient d'eux. "

" La haine, c'est la colère des faibles ! "

Lettres de mon moulin

" La gourmandise commence quand on n'a plus faim. "