• La mélancolie, c'est un désespoir qui n'a pas les moyens.
  • Rien ne suscite plus grande mélancolie que l'idée de ne pas connaître tous les êtres qu'on aurait pu aimer et qu'on va mourir avant d'avoir pu les rencontrer.
  • J'aimerais pouvoir repousser les pensées qui empoisonnent ma joie, et pourtant je prends un certain plaisir à m'offrir à elles.
  • S'il fallait résumer l'état mental contemporain par un mot, c'est sans doute celui que je choisirais : l'amertume.
    Extension du domaine de la lutte, éd. Maurice Nadeau.