Gérard de Nerval, de son vrai nom Gérard Labrunie (22 mai 1808 - 26 janvier 1855), est un écrivain et poète français.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompenses : Écrivain, Poète
  • Date de naissance : 30 novembre 1807
  • Date de décès : 26 janvier 1855
  • L'intérêt des mémoires, des confessions, des autobiographies, des voyages, même, tient à ce que la vie de chaque homme devient ainsi un miroir où chacun peut s'étudier, dans une partie du moins de ses qualités ou de ses défauts.
  • L'expérience de chacun est le trésor de tous.
  • Le rêve est une seconde vie. Je n'ai pu percer sans frémir ces portes d'ivoire ou de corne qui nous séparent du monde invisible.
    Aurélia, éd. Gallimard
  • Il est des gens qui crient très haut qu'ils n'ont jamais voulu se vendre ; c'est peut-être qu'on ne se serait jamais soucié de les acheter.
    Les Faux Saulniers, éd. Gallimard
  • La vertu, chez les uns, c'est peur de la justice ; chez beaucoup c'est faiblesse ; chez d'autres, c'est calcul.
    Le Carnet de Dolbreuse, éd. Gallimard
  • Je voyage pour vérifier mes rêves.