Citations de Paul Léautaud

Paul Léautaud
Paul Léautaud (18 janvier 1872 - 22 février 1956) est un écrivain et critique dramatique français.

" C'est aux lettres qu'on reconnaît l'amour : celui qui n'aime pas, n'écrit pas. "

" L'amour est souvent une partie où chacun des deux joueurs, tour à tour, croit qu'il va perdre et se hâte de corriger son jeu. "

" Il faut avoir diablement aimé les femmes pour les détester. "

" On ne saura jamais combien la timidité peut rendre vertueux, et niais. "

" La plupart des liaisons sont faites de « laissés-pour-compte » qui se rencontrent et trompent ensemble leurs regrets. "

" L'amour, sans la jalousie, n'est pas l'amour. "

" J'au toujours rencontré si peu d'esprit autour de moi qu'il a bien fallu que j'utilise le mien. "

" On fait l'amour par désir. On le fait par vice. On le fait aussi par amour-propre. "

" Être intelligent, c’est être méfiant, même à l’égard de soi-même. "

" Il est plus difficile de rendre que de ne pas recevoir. "

" Le patriotisme fait décidément beaucoup d'imbéciles. "

" Le mensonge compte bien plus que la vérité. La preuve : n'est-il pas répandu à bien plus d'exemplaires ? "

" Quand on ne connaît rien, on trouve tout admirable. "

" Tant qu'on peut lire, on n'est pas complètement malheureux. "

" Les hommes sensibles préfèrent sortir le soir au matin, la nuit au jour, et la beauté des femmes mûres à celle des jeunes filles. "

" Le plus grand nombre est bête, il est vénal, il est haineux. C'est le plus grand nombre qui est tout. Voilà la démocratie. "