• Marcher dans la nature, c'est comme se trouver dans une immense bibliothèque où chaque livre ne contiendrait que des phrases essentielles.
    La Lumière du monde, éd. Gallimard
  • Rien ne se perd ni rien ne se crée dans la nature.
  • En permettant l'homme, la nature a commis beaucoup plus qu'une erreur de calcul ; un attentat contre elle-même.
  • C'est en obéissant à la nature qu'on lui commande ; respectons donc l'instinct de repos au même titre que l'instinct de fuite.
    Novum Organum
  • Si nous nous trouvons tellement à l'aise dans la pleine nature, c'est qu'elle n'a pas d'opinion sur nous.
  • Nous comprenons la Nature en lui résistant.
    La Formation de l'esprit scientifique, éd. Vrin
  • La paix de la forêt est une paix de l'âme. La forêt est un état d'âme.
  • Le rêve de la vie champêtre a été de tout temps l'idéal des villes et même celui des cours.
    La Mare au diable (1846)
  • La nature est une œuvre d’art, mais Dieu est le seul artiste qui existe, et l’homme n’est qu’un arrangeur de mauvais goût.
    François le Champi
  • La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle verse la poésie et la beauté à tous les êtres, à toutes les plantes, qu'on laisse s'y développer à souhait. Elle possède le secret du bonheur, et nul n'a su le lui ravir.
    La Mare au diable (1846)
  • Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité.
    Contes d'une grand-mère (1873)
  • Mieux que n'importe quel médecin au monde, la Nature sait ce qui nous convient.
    La philosophie de Courteline (1917)
  • L'éloquence de la nature est supérieure à celle de l'esprit philosophique.
    Histoire de ma vie
  • La nature seule est riche, et elle seule forme le grand artiste.
    Werther
  • Le savant n'étudie pas la nature parce que cela est utile ; il l'étudie parce qu'il y prend plaisir et il y prend plaisir parce qu'elle est belle. Si la nature n'était pas belle, elle ne vaudrait pas la peine d'être connue, la vie ne vaudrait pas la peine d'être vécue. Je ne parle pas ici, bien entendu, de cette beauté qui frappe les sens, de la beauté des qualités et des apparences ; non que j'en fasse fi, loin de là, mais elle n'a rien à faire avec la science ; je veux parler de cette beauté plus intime qui vient de l'ordre harmonieux des parties, et qu'une intelligence pure peut saisir.
    Science et méthode