• La nature n'a aucune fin à elle prescrite et toutes les causes finales ne sont rien que des fictions des Hommes.
    Éthique
  • La marche dissipe les nuages noirs. Traverser les forêts rend très sensible au merveilleux de la nature. Il faudrait prescrire à tous les accidentés la marche dans la nature avec nuits à la belle étoile.
  • Le bivouac est un luxe qui rend difficilement supportables, plus tard, les nuits dans les palaces.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Les bois : dernier endroit du monde où remontent à la surface de nos âmes perdues les vieilles terreurs et les nouveaux élans.
    Sur les chemins noirs, éd. Gallimard
  • Préférer les lieux sauvages aux lieux communs.
    Aphorismes sous la lune, éditions des Équateurs
  • Parler de l'homme dans la nature revient presque aujourd'hui à parler de l'homme contre la nature.
  • Le secret des moindres plaisirs de la nature passe par la raison.
    Réflexions et Maximes
  • Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois, dans tout ce qui m'entoure et me cache à la fois, dans votre solitude où je rentre moi-même, je suis quelqu'un de grand qui m'écoute et qui m'aime.
  • C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas.
  • Je ne puis regarder une feuille d'arbre sans être écrasé par l'univers.
  • Si la nature s'appelle providence, la société doit s'appeler prévoyance.
  • Continuez à marcher beaucoup et à aimer la nature, car c'est la vraie façon d'apprendre au mieux et comprendre l'art.
    Lettre à son frère Théo, janvier 1874
  • Quand on aime véritablement la nature, on trouve le beau partout.
  • La nature ne se révèle qu'à ceux qui prennent le temps de l'écouter.
  • Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais.