Citations de Carl Gustav Jung

Carl Gustav Jung
Carl Gustav Jung ( - ) est un psychiatre et psychologue suisse.

" La solitude est pour moi une source de guérison qui rend ma vie digne d'être vécue. Parler est souvent un tourment pour moi, c'est pourquoi j'ai besoin de plusieurs jours de silence pour me remettre de la futilité des mots. "

" Pour guérir, il faut trois conditions : la conscience, l'action et la persévérance. "

" La solitude ne vient pas de l'absence de gens autour de nous, mais de notre incapacité à communiquer les choses qui nous semblent importantes. "

" La nature n'est pas seulement matière, elle est aussi esprit. "

" La rencontre de deux personnalités est comme le contact de deux substances chimiques : s'il se produit une réaction, les deux en sont transformées. "

" Réfléchir, c'est difficile. C'est pourquoi la plus part des gens jugent. "

" Ce que nous évitons de reconnaître en nous-mêmes, nous le rencontrons plus tard sous la forme du destin. "

" Je ne suis pas ce qui m'arrive. Je suis ce que je choisi de devenir. "

" Nous passons la moitié de notre vie à escalader une échelle, et l'autre à réaliser que nous l'avions adossée au mauvais mur. "

" La dépression est comme une femme vêtue de noir. Si elle arrive, ne l'expulsez pas ; invitez-la à table comme s'il s'agissait d'une convive et écoutez ce qu'elle a à vous dire. "

" Tout ce qui nous irrite chez les autres nous conduit à une meilleure connaissance de nous-mêmes. "

" La vie non-vécue est une maladie dont on peut mourir. "

Vie

" Si vous ne faites pas face à votre ombre, elle vous viendra sous la forme de votre destin. "

" Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d'indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer des nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie. "

" Ceux qui n'apprennent rien des faits désagréables de leurs vies, forcent la conscience cosmique à les reproduire autant de fois que nécessaire, pour apprendre ce qu'enseigne le drame de ce qui est arrivé. Ce que tu nies te soumet. Ce que tu acceptes te transforme. "