Carl Gustav Jung ( - ) est un psychiatre et psychologue suisse.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Suisse
  • Profession, récompenses : Psychiatre, Psychologue
  • Date de naissance : 26 juillet 1875
  • Date de décès : 6 juin 1961
  • Les plus belles vérités du monde ne servent à rien tant que leur teneur n'est pas devenue pour chacun une expérience intérieure originale.
  • Les gens pourraient apprendre de leurs erreurs s'ils n'étaient pas si occupés à les nier.
  • On ne peut voir la lumière sans l'ombre, on ne peut percevoir le silence sans le bruit, on ne peut atteindre la sagesse sans la folie.
  • Il est difficile de croire que ce monde si riche puisse être pauvre au point de ne pouvoir offrir un objet à l'amour d'un être humain. Il offre à chacun un espace infini. C'est bien plutôt l'incapacité d'aimer, qui enlève à l'homme ses possibilités.
    L'Âme et la Vie
  • La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur.
  • Une conscience gonflée par l'orgueil est toujours égocentrique et uniquement sensible à elle-même. Elle est incapable d'apprendre du passé, de comprendre les événements actuels et d'en tirer les leçons pour l'avenir. Elle est hypnotisée par elle-même, et il est impossible de discuter avec elle. Elle court inévitablement à sa perte.
  • La plus petite chose dotée de sens a plus de valeur dans une vie que la plus grande chose si elle en est dénuée.
  • Ceux qui n'apprennent rien des faits désagréables de leurs vies, forcent la conscience cosmique à les reproduire autant de fois que nécessaire, pour apprendre ce qu'enseigne le drame de ce qui est arrivé. Ce que tu nies te soumet. Ce que tu acceptes te transforme.
  • Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d'indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer des nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie.
  • Si vous ne faites pas face à votre ombre, elle vous viendra sous la forme de votre destin.
  • La vie non-vécue est une maladie dont on peut mourir.
  • Tout ce qui nous irrite chez les autres nous conduit à une meilleure connaissance de nous-mêmes.
  • La dépression est comme une femme vêtue de noir. Si elle arrive, ne l'expulsez pas ; invitez-la à table comme s'il s'agissait d'une convive et écoutez ce qu'elle a à vous dire.
  • Nous passons la moitié de notre vie à escalader une échelle, et l'autre à réaliser que nous l'avions adossée au mauvais mur.
  • Je ne suis pas ce qui m'arrive. Je suis ce que je choisi de devenir.
  • 1
  • 2
  • 3
  • »